Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Djéhouty - Hiéroglyphes - Egypte

ancien empire

Mery Scribe des archives royales

13 Novembre 2013 , Rédigé par DJEHOUTY Publié dans #Ancien Empire

P5290052_V131113_V2.JPG

Lire la suite

Ankhoudjès, greffier du palais, et sa femme tepemnéfret devant leur table d'offrandes

20 Décembre 2010 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Ancien Empire

P5290154Photographies : Djéhouty

5e dynastie, 2500-2350 av. J.-C.

Calcaire peint

inv. E25368, E 25369

Les détails de cette statue sont présentes dans l'album photos Louvre-Paris. Vous pourrez y lire les hiéroglyphes.

N'hésitez pas à proposer vos traductions. 

Lire la suite

Raherka inspecteur des scribes avec son épouse Merséankh

13 Décembre 2010 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Ancien Empire

Raherka - Merséankh

Raherka - Merséankh

Raherka - Merséankh

Raherka - Merséankh

Photographies : Djéhouty

Statue de l'Ancien Empire
Musée du Louvre

Un petit article est consacré a cette statue dans la collection "Passion de l'Egypte" des éditions ATLAS, numéro "Les sublimes TRESORS du LOUVRE"

Remarques :

- Le hiéroglyphe qui représente le chacal debout (E 17) est le déterminatif d'un dignitaire.

- "Supérieur" est écrit par les deux hiéroglyphes à droite sous le chacal debout (E17).

- "Scribe" est écrit par le hiéroglyphe de gauche sous le chacal debout.

- Le nom "Raherka" est écrit en bas à gauche. Les deux dernières lignes.

- "Merséankh" est écrit en bas à droite. La dernière ligne.

- Les hiéroglyphes sont écrits de la droite vers la gauche.


Remarque 2 :
On dirait qu'il est écrit : http://hieroglyphe.djehouty.free.fr/hieroglyphes/tyy/tyy_11.jpg sur la première ligne. Ce qui voudrait dire "Epouse du Roi"

Je ne vois pas bien le premier hiéroglyphe qui est écrit à droite sur la même ligne. Peut-être "hm" (femme). Ensuite, il y a un t (petit pain) puis un f (vipère à corne). On dirait donc "hm.t=f " ;Sa femme.

En cliquant sur l'image, on peut l'agrandir !

Ceci voudrait donc dire : Sa femme, épouse Royale Merséankh

Comment la femme d'un scribe peut-elle être une épouse du Roi ?

Lire la suite

Vase - 1ère fête de couronnement de Pepi 1er

6 Juin 2010 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Ancien Empire

Photographie : Djéhouty

 

Petit vase à onguent célébrant l'anniversaire de couronnement de Pépi Ier

vers 2300 av. J.-C. (6ème dynastie)

Albâtre

inv. N537

Musée du Louvre

 

Les hiéroglyphes se lisent de la droite vers la gauche

 

Vous pouvez vous aider pour la traduction de la colonne de droite avec l'articles ci-dessous

http://hieroglyphes.over-blog.com/article-33139313.html

 

La colonne de gauche est plus difficile

 

Vous pouvez avoir la traduction de ce vase sur le site du projet Rosette à l'adresse ci-dessous

http://projetrosette.info/page.php?Id=799&TextId=177

 

N'hésitez pas à poser des questions sur la traduction

Lire la suite

Traduction hiéroglyphes - Statue Didoufri

27 Juin 2009 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Ancien Empire


 

Photographies : Djéhouty
Pieds d'une statue du roi Didoufri
vers 2500 av. J.-C., (4è dynastie)
Musée du Louvre

 ; dou anrh

Doué de vie
Nom d'Horus
; répèrou
Celui qui est advenu
Nom de Roi de Haute et Basse-Egypte
 
nysout bity djedet f râ
Le roi de Haute et Basse-Egypte, Rê est sa stabilité


Le Pharaon Didoufri est le fils du célèbre Kheops, le frère du non moins célèbre Khephren et l'oncle de Mykérinos.

L'un des fils du Pharaon Didoufri est le Pharaon Baka.

Vous pouvez voir la statue du prince Setka, fils du Pharaon Didoufri dans un de mes précédents articles en cliquant sur le lien ci-dessous:
Traduction hiéroglyphes : Statue de Setka

Sa pyramide est située à Abou Rawash (ou Abou Roash, Abu Roache)
 - http://fr.wikipedia.org/wiki/Abou_Rawash
 - http://pagesperso-orange.fr/philippe.grandjean/abouroac.html

Certains auteurs attribuent à Didoufri la construction du Grand sphinx.

Ses épouses sont : Hetepheres II et Khentetka

Sources : - Chronique de l'Egypte ancienne : Les pharaons, leur règne, leurs contemporains page 63

Lire la suite

Traduction hiéroglyphes : Coffret en ivoire Mérenrê

26 Juin 2009 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Ancien Empire


Photographies : Djéhouty
Coffret au nom du roi Mérenrê
vers 2200 av. J.-C., (fin 6è dynastie)
Proviendrait de Thèbes
Musée du Louvre

Les hiéroglyphes se lisent de la droite vers la gauche


Translittération, prononciation et traduction :

Hor anrh chaou nysout bity anrh chaou nebty bik.oui nebou

L'Horus, celui dont les apparations sont vivantes. le Roi de Haute et basse-Egypte. Celui dont les apparitions des deux Maîtresses sont vivantes. Les deux faucons d'or.


merou n râ anrh djet
L'aimé de Rê. Vivant éternellement.

Explications :
Ce cartouche contient les différents noms du Pharaon Mérenrê

Nom d'Horus

Hor anrh chaou
L'horus, celui dont les apparitions sont vivantes


nysout bity
Roi de Haute et basse-Egypte.  

En général, le titre de Roi de Haute et basse-Egypte précède le nom qui se trouve dans le cartouche.

Nom des deux Maîtresses

anrh chaou nebty
Les apparations des deux Maîtresses sont vivantes

Le nom d'Horus d'or

bik.oui nebou
Les deux faucons d'or
Le nom de Roi de Haute et Basse-Egypte

merou n râ
L'aimé de Rê


On est en présence d'un participe passif perfectif avec agent (leçon 55.9 page 642)
Formule d'eulogie

anrh djet
Vivant éternellement.


Remarque :
Ce coffret est de la même facture que appui-tête en ivoire Pepi II. Comme dans le cas de l'appui-tête de Pépi II, le titre de Roi de Haute et Basse-Egypte n'est pas présent juste devant le nom correspondant.
Par contre, le nom de Roi de Basse Egypte, de façon étonnante n'est pas dans un cartouche.
Cependant, toute la titulature est elle même dans un cartouche.
Comme dans le cas de l'appui-tête de Pepi II, il n'y a pas le nom de Fils de Rê

Je vous recommande de comparer le coffret de Mérenrê et l'appui-tête de Pepi II en cliquant sur le lien ci-dessous
http://hieroglyphes.over-blog.com/article-32978775.html

Sources :
- Chronique de l'Egypte ancienne : Les pharaons, leur règne, leurs contemporains page 101
- Cours d'égyptien hiéroglyphique - Pierre Grandet et Bernard Mathieu vocabulaire 35
 

Pour en savoir plus au sujet des titulatures Royales je vous recommande la lecture de l'article de Richard LEJEUNE :
DÉCODAGE DE L'IMAGE ÉGYPTIENNE - VIII. LA TITULATURE ROYALE D'AMENHOTEP III (d'après le Scarabée Vienne ÄOS 3878) 

Lire la suite

Traduction hiéroglyphes : Appui-tête en ivoire Pepi II

26 Juin 2009 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Ancien Empire




Photographies : Djéhouty
Appui-tête au nom du roi Pépi II
vers 2250-2200 av. J.-C.,
(fin 6è dynastie)
ivoire autrefois peint
Musée du Louvre N646

Les hiéroglyphes se lisent de la droite vers la gauche

Translittération, prononciation et traduction :

anrou hor netcher chaou nysout bity nebty netcher chaou séchem bik nebou
L'Horus vivant. Celui dont les apparations sont divines. le Roi de Haute et basse-Egypte. Les apparitions des deux Maîtresses sont divines. Le faucon d'or est puissant.


néfer-ka-rê dou anrh wouas mj Rê
Le ka de Rê est parfait. Doué de vie et pouvoir commé Rê.

Explications :
Ce cartouche contient les différents noms du Pharaon Pepy II

Nom d'Horus

anrou hor netcher chaou
L'horus vivant, celui dont les apparitions sont divines

nysout bity
Roi de Haute et basse-Egypte.  

En général, le titre de Roi de Haute et basse-Egypte précède le nom qui se trouve dans le cartouche.
Nom des deux Maîtresses

netcher chaou nebty
Les apparations des deux Maîtresses sont divines
Le nom d'Horus d'or

séchem bik nebou
Le faucon d'or est puissant
Le nom de Roi de Haute et Basse-Egypte

néfer-ka-rê
Le ka de Rê est parfait
Formule d'eulogie

dou anrh wouas mj Rê
Doué de vie et pouvoir commé Rê.


Sources :
- Chronique de l'Egypte ancienne : Les pharaons, leur règne, leurs contemporains page 103
- Cours d'égyptien hiéroglyphique - Pierre Grandet et Bernard Mathieu leçon 13
 

Pour en savoir plus au sujet des titulatures Royales je vous recommande la lecture de l'article de Richard LEJEUNE :
DÉCODAGE DE L'IMAGE ÉGYPTIENNE - VIII. LA TITULATURE ROYALE D'AMENHOTEP III (d'après le Scarabée Vienne ÄOS 3878) 

Lire la suite

Traduction hiéroglyphes : Statue de Setka

21 Juin 2009 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Ancien Empire


Photographie : Djéhouty
Le prince Setka, fils du Roi Didoufri, représenté dans l'attitude du scribe
Musée du Louvre ; inv. E12629 ; E12631

Je propose la translittération, et la traduction suivante pour la colonne de gauche :

Sa nysout chéry-heb ny it f rérep a setka
Le fils du Roi, le prêtre ritualiste de son père, l'administrateur du palais, Setka.

Translittération et traduction de la colonne de droite.

repa sa nysout héry-sechéta ny per douat
Le noble, le fils du Roi, supérieur des secrets de la maison du matin

Translittération et traduction des hiéroglyphes présents en bas. Les hiéroglyphes se lisent de la gauche vers la droite.
 
Sa sémous nysout ny chet f sémer-ouaty ny it f Setka
Le fils ainé du Roi, son fils charnel, l'ami unique de son père, Setka.

Vous pouvez retrouver la traduction officielle dans le livre "La voix des hiéroglyphes de Christophe Barbotin". Ma propre traduction diffère sur quelques points car elle est plus littérale

Explications

  : Sa nysout
fils du Roi
 : chéry-heb
Prêtre ritualiste


Merci à Paheqamen pour la correction
 : ny it f
de son père

Voir page 58 livre de Pierre Grandet / Bernard Mathieu
 : Rérep ah
Administrateur du palais

Faulkner page 196


Merci à Paheqamen pour la correction
 : Setka
C'est le nom du scribe
 : répa
Noble


Faulkner page 148

 : Sa nysout
fils du Roi

  : Héry-sechéta

supérieur des secrets

Source : Paheqamen

 : ny per
de la maison

 : douat
matin


Faulkner page 310

: Sa sémesous nysout
Le fils ainée du Roi

Faulkner page 229
Merci à Paheqamen pour la correction



  : ny chet f
de sa chair

Pierre Grandet / Bernard Mathieu page 510
  : sémer ouaty
L'ami unique

Pierre Grandet / Bernard Mathieu page 230

Remarque : le troisième hiéroglyphe, en haut, en partant de la droite est le hiéroglyphe T21
  : ny it f
de son père

Pierre Grandet / Bernard Mathieu page 58
   : Setka


Vous pouvez accéder à une statue du Roi Didoufri en cliquant sur le lien ci-dessous
Traduction hiéroglyphes - Statue Didoufri

Merci à Paheqamen pour les corrections apportées à cet article.

Lire la suite

Hiéroglyphes - traduction - Le Courtisan Mérib

14 Juin 2009 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Ancien Empire


Photographies : Djéhouty
4ème dynastie ? . 2620 - 2500 av. J.C
Bois d'acacia
Musée du Louvre : E91



Je propose la translittération suivante :
 : rèrou nysout Méry-ib

Traduction :
Celui qui est connu du Roi (Courtisan), Méry-ib


Pour le texte ci-contre, je propose la translittération suivante :
 : jmyro pèr Nédjem-ib

Traduction :
Le Directeur de la maison (l'intendant), Nédjem-ib

Ce texte correspond au personnage en dessous.




Ce fragment n'est pas évident à prendre en photo

Lire la suite

Hiéroglyphes - Stèle Offrande Princesse Nefertiabet

6 Juin 2009 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Ancien Empire



Photo Djéhouty
inv. E 15591, vitrine 5
IVe dynastie, règne de Khéops (2600 - 2475 av. J.C.)
Découverte à Guiza
Calcaire peint ; H. 37,7 ; L 52,5 ; Prof. 8,3


Une très belle stèle présente au musée du Louvre, au premier étage.

Vous pouvez retrouver la traduction dans le livre de Christophe Barbotin "
La voix des hiéroglyphes" éditions Musée du Louvre Edition / Editions Khéops

Voyons en détail ce que nous pouvons lire sur cette stèle.



Les hiéroglyphes se lisent ici de la droite vers la gauche. Cette ligne présente la personne en dessous. Les hiéroglyphes sont donc dans le même sens.
Translittération :
 ; sat ny-sout  néféret-iabet

Traduction : La fille du Roi Néféretiabet

Néferet : Belle
iabet : Orient

Néféretiabet ce traduit donc : La belle de l'Orient.

Cette stèle présente des offrandes. Les autres hiéroglyphes sont une énumération des différentes offrandes.

Ci-dessous, la table d'offrande avec, en rouge sur le dessus, des tranches de pain.
Nous pouvons imaginer des pains posés sur la table comme le seraient des baguettes de pain coupées en tranche.
Attention, les pains ne sont pas posés verticalement, mais horizontalement. Les égyptiens, malgré qu'ils soient de grands magiciens  ne pouvaient pas plus que nous faire tenir debout une tranche de pain. C'est simplement que les pains ne sont pas représentés en perspective. Ils sont représentés vue de haut.



Sur et sous la table sont représentés les noms des autres offrandes.

Ce hiéroglyphe qui représente un plant de lotus correspond au chiffre 1000.

Translittération :  ; ra

 

Les tissus.

Translittération au singulier:  ; Ménérete
Les vases d'albâtre.

Translittération au singulier :  ; Chesse
Les oiseaux

Translittération au pluriel :  ; Apédou

Le "w" prononcé "ou" est le signe du pluriel


Nous pouvons donc lire : Mille tissus, vases d'albâtre, oiseaux

Le pain

Translittération :
t ; Ta
  La bière

Translittération :
 : Hénéquet
Les boeufs

Translittération au pluriel :  ; hiaou


Nous pouvons lire : Mille pains, bière. Mille boeufs, antilopes.

Aiguière versant de l'eau

kébéhé
Eau fraîche

Source : Paheqamen
Eau tombant de la main
se lit, du verbe laver (ici, sans doute, les mains)


Source : Paheqamen
Quatres mets pour le repas de la princesse : un cuisseau, une côte, une sorte de gâteau / beignet et une oie.
Source :
Paheqamen


Il faut lire qu'il y a mille quantités de tous les objets dessinés.

Texte au dessus de la table


L'encens

Translittération :  ; sènenétcher (Faulkner page : 234)
L'onguent

Translittération :  ; hatt (Faulkner page : 162)
Fard vert

Translittération :  ; ouadjou (Faulkner page : 55)

Fard noir

Translittération :  ; sedem (Faulkner page : 257)

Il est étonnant de constater que le hiéroglyphe "m" (la chouette) est avant le "d" (la main).

Figues

Translittération :  ; Dabou (Faulkner page : 309)

  Fruits

Translittération :; iched (Faulkner page : 31)

Liqueur de dattes ? (La voix des hiéroglyphes)

Translittération : ; serept

Boisson à base de dattes
Sources : Paheqamen 
 - Meeks tome 1 page 340 ;
 - Hannig, page 744 (Getränk mit Datteln)
Vin

Translittération :; irep
(Faulkner page : 28)
Jujube (La voix des hiéroglyphes)

Translittération : nbs ; nébes

Sources : Paheqamen 
Meeks, page 189  : le jujubier, zizyphus spina christi ;
Hannig page 405

Remarque :
Le jujubier doit son nom latin à une légende d'après laquelle ses rameaux auraient servi à confectionner la couronne d'épines du Christ
Gâteau de jujube (La voix des hiéroglyphes)

Translittération : t-nbs ; ténebes


un pain de nbs
Source :
Paheqamen
Caroube (La voix des hiéroglyphes)

Translittération :  ; houa


Source : Denise qui m'a indiqué avoir trouvé le mot dans le dictionnaire de Bernadette Menu.


Sur la droite sont écrits les quantités pour trois sortes de lins différents d'après le livre La voix des hiéroglyphes.

On peut reconnaître le hiéroglyphes mille représenté par le plant de lotus que nous avons vu plus haut et le hiéroglyphe qui correspond au chiffre 100 (voir ci-dessous).

Hiéropglyphe qui correspond au chiffre 100

Translittération : ; chet


Un trait correspond à une unité.

Dans le livre "
La voix des hiéroglyphes", les traits sont comptés comme des dizaines alors que c'est un autre hiéroglyphe qui correspond aux dizaines.

Le lin idémi (Lin rouge)
Le mot jdmj s'écrit classiquement :
M17-D46-W19-S28
 : jdmj
Un autre déterminatif utilise le signe G142 qui se compose d'un faucon sur pavois et de Y5 situé en bas à gauche (en fait Y5 est ici une abréviation de S28, mn sans les 2 traits).

On trouve également une écriture plus proche de ce que nous avons dans la stèle de la princesse mais moins évidente : V6-G7.
 

C'est ce G7 qui est utilisé comme symbole du mot jdmj. V6 étant le symbole de , (pièce de) tissus fin, il ne pouvait pas être utilisé, d'où G7.

- Le fait d'en mettre trois correspond plus ou moins à un pluriel ou un collectif.
- Le déterminatif vaut pour le mot.

Source : Paheqamen


















Source :
WÖRTERBUCH DER AEGYPTISCHEN SPRACHE
im Auftrage der deutschen Akademien hrsg. von Adolf Erman und Hermann Grapow. Bd. I-V. Unveränderter Nachdruck. Berlin, 1971


Concernant les chiffres, nous avons donc de la gauche vers la droite et de haut en bas :

100 ; 9 ; 8 ; 7
1000 ; 1000 ; 1000 ; 1000

Dans le livre "La voix des hiéroglyphes" ceci est traduit par, par exemple :

1000 pièces de 100 coudées
1000 pièces de 90 coudées
...

Je ne vois pas ce qui permet de traduire cela de cette façon. Surtout qu'il est écrit 9 au lieu de 90 et que l'unité n'est pas indiquée.

 

Une flèche :
le lin secherou
Source : Paheqamen

100 ; 9 ; 8 ; 6
1000 ; 1000 ; 1000 ; 1000

 

piquet de tente , d'où le lin aâou
Source : Paheqamen

1000 ; 1000 ; 1000 ; 1000
100 ; 8 ; 7 ; 5
1000 ; 1000 ; 1000 ; 1000


Merci à Paheqamen pour les corrections apportées à cet article.

Lire la suite
1 2 > >>