Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Djéhouty - Hiéroglyphes - Egypte

Traduction hiéroglyphes- Bouchon de vase du Chancelier Ty

29 Juin 2009 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Nouvel Empire



Photographies : Djéhouty
Bouchon de vase ?
du chancelier Ty
vers 1340-1300 av. J.-C. (fin 18e dynastie)
Musée du Louvre - inv E8420

Translittération, prononciation, traduction

retemty-bity sem our reper hemout ty maâ-rerou
Le chancelier de Basse-Egypte, le prêtre-sem, le grand des contrôleur des artisans, Ty juste de voix

 


retemty-bity
Le chancelier de Basse-Egypte

sem
Prêtre-sem

Remarques :

L'adjectif étant normalement après le nom, je devrait traduire :
Le grand Prêtre-sem

l'adjectif grand (wr) est écrit à l'aide de l'hirondelle présente sur l'image suivante

Cependant, il existe un titre qui s'écrit de la même façon :
 qui est traduit :
Grand des contrôleurs des artisans

mais,

Il y a aussi le titre :
grand contrôleur des artisans
ou le wr est écrit après le titre.

Cependant, contrôleur des artisans est attesté avec nb.t , c'est à dire "tous" les artisans.

source : Chronique de l'Egypte ancienne : Les pharaons, leur règne, leurs contemporains page 710


our reper hemout
Grand des contrôleur des artisans

Remarques :

En fonction que l'on choisisse d'attribuer l'adjectif grand au titre de prêtre-sem ou au titre de contrôleur des artisans
on peut traduire :

Contrôleur des artisans ou Grand des contrôleurs des artisans.

J'ai opté pour la deuxième solution car le titre de contrôleur des artisans que j'ai trouvé dans "Chronique de l'Egypte ancienne" possède en plus nb.t qui signifie "tous".

C'est à dire que le contrôleur des artisans est le controleur de tous les artisans.

Dans le cas présent, il n'y a pas nb.t


tiy
Ty

maâ-rerou
Juste de voix
Lire la suite

Traduction hiéroglyphes - Statue Didoufri

27 Juin 2009 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Ancien Empire


 

Photographies : Djéhouty
Pieds d'une statue du roi Didoufri
vers 2500 av. J.-C., (4è dynastie)
Musée du Louvre

 ; dou anrh

Doué de vie
Nom d'Horus
; répèrou
Celui qui est advenu
Nom de Roi de Haute et Basse-Egypte
 
nysout bity djedet f râ
Le roi de Haute et Basse-Egypte, Rê est sa stabilité


Le Pharaon Didoufri est le fils du célèbre Kheops, le frère du non moins célèbre Khephren et l'oncle de Mykérinos.

L'un des fils du Pharaon Didoufri est le Pharaon Baka.

Vous pouvez voir la statue du prince Setka, fils du Pharaon Didoufri dans un de mes précédents articles en cliquant sur le lien ci-dessous:
Traduction hiéroglyphes : Statue de Setka

Sa pyramide est située à Abou Rawash (ou Abou Roash, Abu Roache)
 - http://fr.wikipedia.org/wiki/Abou_Rawash
 - http://pagesperso-orange.fr/philippe.grandjean/abouroac.html

Certains auteurs attribuent à Didoufri la construction du Grand sphinx.

Ses épouses sont : Hetepheres II et Khentetka

Sources : - Chronique de l'Egypte ancienne : Les pharaons, leur règne, leurs contemporains page 63

Lire la suite

Traduction hiéroglyphes : Coffret en ivoire Mérenrê

26 Juin 2009 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Ancien Empire


Photographies : Djéhouty
Coffret au nom du roi Mérenrê
vers 2200 av. J.-C., (fin 6è dynastie)
Proviendrait de Thèbes
Musée du Louvre

Les hiéroglyphes se lisent de la droite vers la gauche


Translittération, prononciation et traduction :

Hor anrh chaou nysout bity anrh chaou nebty bik.oui nebou

L'Horus, celui dont les apparations sont vivantes. le Roi de Haute et basse-Egypte. Celui dont les apparitions des deux Maîtresses sont vivantes. Les deux faucons d'or.


merou n râ anrh djet
L'aimé de Rê. Vivant éternellement.

Explications :
Ce cartouche contient les différents noms du Pharaon Mérenrê

Nom d'Horus

Hor anrh chaou
L'horus, celui dont les apparitions sont vivantes


nysout bity
Roi de Haute et basse-Egypte.  

En général, le titre de Roi de Haute et basse-Egypte précède le nom qui se trouve dans le cartouche.

Nom des deux Maîtresses

anrh chaou nebty
Les apparations des deux Maîtresses sont vivantes

Le nom d'Horus d'or

bik.oui nebou
Les deux faucons d'or
Le nom de Roi de Haute et Basse-Egypte

merou n râ
L'aimé de Rê


On est en présence d'un participe passif perfectif avec agent (leçon 55.9 page 642)
Formule d'eulogie

anrh djet
Vivant éternellement.


Remarque :
Ce coffret est de la même facture que appui-tête en ivoire Pepi II. Comme dans le cas de l'appui-tête de Pépi II, le titre de Roi de Haute et Basse-Egypte n'est pas présent juste devant le nom correspondant.
Par contre, le nom de Roi de Basse Egypte, de façon étonnante n'est pas dans un cartouche.
Cependant, toute la titulature est elle même dans un cartouche.
Comme dans le cas de l'appui-tête de Pepi II, il n'y a pas le nom de Fils de Rê

Je vous recommande de comparer le coffret de Mérenrê et l'appui-tête de Pepi II en cliquant sur le lien ci-dessous
http://hieroglyphes.over-blog.com/article-32978775.html

Sources :
- Chronique de l'Egypte ancienne : Les pharaons, leur règne, leurs contemporains page 101
- Cours d'égyptien hiéroglyphique - Pierre Grandet et Bernard Mathieu vocabulaire 35
 

Pour en savoir plus au sujet des titulatures Royales je vous recommande la lecture de l'article de Richard LEJEUNE :
DÉCODAGE DE L'IMAGE ÉGYPTIENNE - VIII. LA TITULATURE ROYALE D'AMENHOTEP III (d'après le Scarabée Vienne ÄOS 3878) 

Lire la suite

Traduction hiéroglyphes : Appui-tête en ivoire Pepi II

26 Juin 2009 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Ancien Empire




Photographies : Djéhouty
Appui-tête au nom du roi Pépi II
vers 2250-2200 av. J.-C.,
(fin 6è dynastie)
ivoire autrefois peint
Musée du Louvre N646

Les hiéroglyphes se lisent de la droite vers la gauche

Translittération, prononciation et traduction :

anrou hor netcher chaou nysout bity nebty netcher chaou séchem bik nebou
L'Horus vivant. Celui dont les apparations sont divines. le Roi de Haute et basse-Egypte. Les apparitions des deux Maîtresses sont divines. Le faucon d'or est puissant.


néfer-ka-rê dou anrh wouas mj Rê
Le ka de Rê est parfait. Doué de vie et pouvoir commé Rê.

Explications :
Ce cartouche contient les différents noms du Pharaon Pepy II

Nom d'Horus

anrou hor netcher chaou
L'horus vivant, celui dont les apparitions sont divines

nysout bity
Roi de Haute et basse-Egypte.  

En général, le titre de Roi de Haute et basse-Egypte précède le nom qui se trouve dans le cartouche.
Nom des deux Maîtresses

netcher chaou nebty
Les apparations des deux Maîtresses sont divines
Le nom d'Horus d'or

séchem bik nebou
Le faucon d'or est puissant
Le nom de Roi de Haute et Basse-Egypte

néfer-ka-rê
Le ka de Rê est parfait
Formule d'eulogie

dou anrh wouas mj Rê
Doué de vie et pouvoir commé Rê.


Sources :
- Chronique de l'Egypte ancienne : Les pharaons, leur règne, leurs contemporains page 103
- Cours d'égyptien hiéroglyphique - Pierre Grandet et Bernard Mathieu leçon 13
 

Pour en savoir plus au sujet des titulatures Royales je vous recommande la lecture de l'article de Richard LEJEUNE :
DÉCODAGE DE L'IMAGE ÉGYPTIENNE - VIII. LA TITULATURE ROYALE D'AMENHOTEP III (d'après le Scarabée Vienne ÄOS 3878) 

Lire la suite

Représentation Egyptienne aspective et non perspective

26 Juin 2009 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Civilisation

Ci-dessous un message en réponse à une discussion concernant la représentation du dieu Min
http://1525.aceboard.net/1525-5890-57689-0-.htm


Source :
http://www.bubastis.be/religion/dieux/min.html
 
Source :http://www.culture.gouv.fr


Bonjour,

Concernant les représentations des Egyptiens, il est a noter que les dessins ou les statues ne sont pas en perspective, mais en aspectivité. C'est à dire que les dessins ne cherchent pas à réaliser une représentation dans le temps et l'espace, mais à montrer ce qui doit l'être, même si les évènements ne sont pas liés dans le temps.

Cela veut dire que nous ne pouvons pas dire que Min tienne en même temps son phallus et son flagellum.
Le dessin ou la statue nous montre uniquement qu'il peut tenir dans sa main son phallus et qu'il peut tenir aussi tenir dans sa main le flagellum. Cette représentation est là uniquement pour montrer ces qualités et non une réalité dans le temps et l'espace.


Je m'explique. Je suis informaticien. Je vais à mon travail en voiture.
Les Egyptiens me représenteraient avec une main tenant un clavier et l'autre un volant. Pourtant à aucun moment je n'ai un volant dans une main et un clavier dans l'autre au même moment.
Mais le clavier représenterait ma fonction et le volant le moyen que j'ai de pouvoir remplir ma fonction.
C'est la différence entre une vision aspective et une vision perspective.

Ce sont les grecs qui nous ont formaté à la vision perspective et nous avons du mal à nous en séparer.

A ce sujet, vous remarquerez que les Egyptiens ne sont pas représentés de profil comme on pourrait le penser.

- La tête est de profil
- L'oeil de face
- Le ventre de profil
- Le nombril de face
- Nous voyons la face interne de la main gauche et la face interne de la main droite. c'est à dire la main droite vue de la gauche et la main gauche vue de la droite
- de même pour les pieds


Donc en quelque sorte, vous voyez les différents aspects du personnage comme si vous en faisiez le tour, mais le scribe à choisi de vous montrer uniquement les aspects importants de chaque côté.


C'est donc en quelque sorte un dessin en 3D.


Un article très intéressant concernant cette notion de perspective et d'aspectivité dans l'article : Activités artisanales dans LE MASTABA DE TI - Egypte Afrique et Orient
http://hieroglyphes.over-blog.com/article-31487841.html

Lire la suite

Hatchepsout - La reine mystérieuse - Christiane Desroches Noblecourt

25 Juin 2009 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Lectures


Un livre très intéressant qui se lit comme un roman. J'aime beaucoup !

En savoir plus...

Lire la suite

Hiéroglyphes - Plaques - Thoutmosis III - Hatshepsout

24 Juin 2009 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Nouvel Empire


Photo Djéhouty - Musée du Louvre

Les hiéroglyphes se lisent de la droite vers la gauche et de haut en bas

 ;
netcher néfer

dieu parfait

; men réper ra
Le devenir de Rê est durable

C'est le nom de Roi de Haute et Basse-Egypte de Thoutmosis III
(source : Chronique de l'Egypte ancienne : Les pharaons, leur règne, leurs contemporains page 271)

 ; dou anrh djed ouas

dôté de vie, stabilité, pouvoir




Photo Eric DESRENTES - Musée du Louvre

Les hiéroglyphes se lisent de la droite vers la gauche et de haut en bas

 : netcher néfer
dieu parfait

 ; maât ka Rê
Maât est le ka de Rê

C'est le nom de Roi de Haute et Basse-Egypte de Hatshepsout
(source : Chronique de l'Egypte ancienne : Les pharaons, leur règne, leurs contemporains page 279)

dôté de vie, stabilité, pouvoir

Je trouve qu'il est intéressant d'avoir deux plaques pratiquement identiques dont l'une est au nom d'Hatshepsout et l'autre au nom de Thoutmosis III

Lire la suite

Question : Salamandre et hiéroglyphes ?

24 Juin 2009 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Questions des lecteurs

Bonjour,

Un lecteur m'a posé la question suivante au sujet de la salamandre :

".... En faisant des recherches sur les représentations de cette espèce dans les différentes cultures, j'ai lu que la salamandre était un hiéroglyphe pour représenter un homme mort de froid et je suis donc à la recherche de ce hiéroglyphe, si, bien entendu, cette information est juste...."

J'ai fait quelques recherches. Je n'ai pas trouvé de hiéroglyphe représentant la salamandre.

Cette personne m'a transmis par la suite les sources ci-dessous

I - Article dans lequel il est parlé du hiéroglyphe de la salamandre.
"La salamandre eut longtemps la réputation d'être totalement insensible aux effets du feu. On lui prêtait le pouvoir de traverser un brasier ou d'être jetée dans les flammes sans subir aucun dommage. Certains affirmaient même que son sang était tellement froid qu'elle pouvait éteindre le feu. D'ailleurs chez les anciens Égyptiens, le hiéroglyphe « salamandre » signifiait « homme mort de froid »."
sources :
- http://fr.wikipedia.org/wiki/Salamandre_(cr%C3%A9ature_fantastique)
- http://pagesperso-orange.fr/arnauld.divry/salamandre_symbolisme.htm

II - Cette information est déjà présente dans un dictionnaire très ancien :


 

Les Prêtres d'Egypte voulant défigner un homme qui s'étoit tiré des flammes fain & fauf, employoient l'hiéroglyphe d'u- ns Salamandre , qu'ils mettoient fur des charbons bien allumés; emblème dont nos Peintres fe fervent encore aujourd'hui.


 - 1 Cliquez sur ce lien pour accéder au dictionnaire


 - 2 Cliquez sur ce lien pour accéder directement à la recherche




Sur forum L\'Egypte de ddchampo, Paheqamen à fait remarquer la ressemblance avec le hiéroglyphe du Gecko (I1)
http://1525.aceboard.net/forum2.php?rub=5890&cat=64623&login=1525&page=0#id781066

Bonsoir Paheqamen,

Merci pour cette réponse. Pour ma part, le fait que cela soit présent dans un dictionnaire, même de 1759 m'interpelle.

Il est fait mention de Prêtres d'Egypte, sans doute des Prêtres Coptes. Car, sinon, je pense que le dictionnaire aurait parlé de païens et non de Prêtres (avec un P majuscule).

Or, il n'y a pas de fumé sans feu.

Lorsqu'on voit le hiéroglyphe du gecko, il est effectivement facile de le confondre avec une salamandre surtout à une époque ou les hiéroglyphes ne sont pas encore déchiffrés.
Le gecko est utilisé dans le mot voir page 49 du Faulkner.

Ces mots indiquent une notion de grande quantité, voir même de richesse.
Il est aussi écrit la phrase suivante : qui veut dire avoir beaucoup de blessures.

Tomber dans un feu implique de nombreuses blessures !

Cette idée de représentation hiéroglyphique de la salamandre n'aurait-elle pas pour origine la mythologie Grec provenant de l'époque Ptolémaïque transmise par les Coptes qui auraient utilisés le hiéroglyphe Egyptien représentant le gecko pour symboliser la salamandre et l'adapter à leur culture.

Je pense qu'il y a là, peut être un début de piste.

Avez-vous des informations à ce sujet ?

Article concernant ce hiéroglyphe :
Le lézard et le têtard. Archéologie linguistique du nombre : faune égyptienne et pensée de la quantification


Je vous remercie pour vos réponses.

Bonne journée à tous

Djehouty

Lire la suite

Traduction hiéroglyphes : Statue de Setka

21 Juin 2009 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Ancien Empire


Photographie : Djéhouty
Le prince Setka, fils du Roi Didoufri, représenté dans l'attitude du scribe
Musée du Louvre ; inv. E12629 ; E12631

Je propose la translittération, et la traduction suivante pour la colonne de gauche :

Sa nysout chéry-heb ny it f rérep a setka
Le fils du Roi, le prêtre ritualiste de son père, l'administrateur du palais, Setka.

Translittération et traduction de la colonne de droite.

repa sa nysout héry-sechéta ny per douat
Le noble, le fils du Roi, supérieur des secrets de la maison du matin

Translittération et traduction des hiéroglyphes présents en bas. Les hiéroglyphes se lisent de la gauche vers la droite.
 
Sa sémous nysout ny chet f sémer-ouaty ny it f Setka
Le fils ainé du Roi, son fils charnel, l'ami unique de son père, Setka.

Vous pouvez retrouver la traduction officielle dans le livre "La voix des hiéroglyphes de Christophe Barbotin". Ma propre traduction diffère sur quelques points car elle est plus littérale

Explications

  : Sa nysout
fils du Roi
 : chéry-heb
Prêtre ritualiste


Merci à Paheqamen pour la correction
 : ny it f
de son père

Voir page 58 livre de Pierre Grandet / Bernard Mathieu
 : Rérep ah
Administrateur du palais

Faulkner page 196


Merci à Paheqamen pour la correction
 : Setka
C'est le nom du scribe
 : répa
Noble


Faulkner page 148

 : Sa nysout
fils du Roi

  : Héry-sechéta

supérieur des secrets

Source : Paheqamen

 : ny per
de la maison

 : douat
matin


Faulkner page 310

: Sa sémesous nysout
Le fils ainée du Roi

Faulkner page 229
Merci à Paheqamen pour la correction



  : ny chet f
de sa chair

Pierre Grandet / Bernard Mathieu page 510
  : sémer ouaty
L'ami unique

Pierre Grandet / Bernard Mathieu page 230

Remarque : le troisième hiéroglyphe, en haut, en partant de la droite est le hiéroglyphe T21
  : ny it f
de son père

Pierre Grandet / Bernard Mathieu page 58
   : Setka


Vous pouvez accéder à une statue du Roi Didoufri en cliquant sur le lien ci-dessous
Traduction hiéroglyphes - Statue Didoufri

Merci à Paheqamen pour les corrections apportées à cet article.

Lire la suite

Chronique de l'Egypte ancienne : Les pharaons, leur règne, leurs contemporains

21 Juin 2009 , Rédigé par Eric DESRENTES Publié dans #Pour apprendre les hiéroglyphes



Un livre exeptionnel !

Une liste de 345 pharaons ; 1643 appellations hiéroglyphiques ; 642 personnages royaux ; 127 sépultures ; 245 sites archéologiques ; 1437 contenporains du roi ; 695 titres civils ou religieux...

Tous les noms des pharaons, des personnages et appellations sont translittérés et traduits. Il y a plusieurs types de classification permettant de retrouver facilement un pharaon ou un cartouche. J'ai vraiment été émerveillé par ce livre.

A ne pas manquer par toute personne qui s'intéresse à l'Egypte ancienne

En savoir plus...
Lire la suite
1 2 > >>