Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Djéhouty - Hiéroglyphes - Egypte

Si tu es sage garde ta maison, aime ta femme sans mélange.

21 Juin 2009 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Citations

Si tu es sage garde ta maison, aime ta femme sans mélange.
Remplis son ventre, habille son dos, ce sont les soins à donner à son corps.
Caresse-la, comble ses désirs tout le temps de son existence.
Ne sois pas brutal, la douceur conduira mieux ta femme que la violence.
Son bien être et son bonheur, voilà ce à quoi aspire son coeur, et voilà ce qu'elle atttend de toi.
C'est ton amour qui la rend heureuse dans la maison, car si tu la repousse ce sera pour elle un abîme...

Ouvre-lui grands tes bras pour qu'elle s'y blotisse, appelle-la et montre-lui ton amour...


Papyrus Prisse (Ptahhotep : -2563 à - 2423 av. J.C.)


Sources : http://www.historel.net/femmegypt/femegypt02.htm

Lire la suite

Hiéroglyphes - traduction - Le Courtisan Mérib

14 Juin 2009 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Ancien Empire


Photographies : Djéhouty
4ème dynastie ? . 2620 - 2500 av. J.C
Bois d'acacia
Musée du Louvre : E91



Je propose la translittération suivante :
 : rèrou nysout Méry-ib

Traduction :
Celui qui est connu du Roi (Courtisan), Méry-ib


Pour le texte ci-contre, je propose la translittération suivante :
 : jmyro pèr Nédjem-ib

Traduction :
Le Directeur de la maison (l'intendant), Nédjem-ib

Ce texte correspond au personnage en dessous.




Ce fragment n'est pas évident à prendre en photo

Lire la suite

Pied de meuble en bronze incrusté d'or au nom du Pharaon APRIES

12 Juin 2009 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Basse Epoque


Photo Djéhouty
26ème dynastie 589-570 av. J.C
Musée du Louvre E17 107 bis

Je propose la translittération suivante pour le côté gauche:
 


Pour le côté droit


Explications

 : ny soute bity

La traduction littérale est : "Celui du jonc et de l'abeille"
que l'on traduit :
Roi de Haute et Basse-Egypte

Ce qui signifie "Pharaon" dans notre langage d'aujourd'hui.

A savoir que le vrai terme "Pharaon" qui a pour origine "La Grande Maison" représente plutôt l'Etat et non le Roi en personne. De la même façon que l'on parle aujourd'hui de l'Elysée pour parler de l'Etat.

 HaâtibRê

C'est le "Prénom" du Roi. C'est son nom de couronnement.

Il signifie :
Le coeur de Rê est joyeux
  : Imen

Nom du dieu Amon

Le nom du dieu est placé avant le verbe afin de lui faire honneur. C'est ce que l'on appelle une antéposition honorifique

  : méry

Verbe aimer au participe passif perfectif (Voir 45.5 page 508 du livre de Pierre Grandet / Bernard Mathieu)

Traduction : aimé de

: sa Rê

Le fils de Rê
  : Ouahibrê

Le "nom" du Roi

Il signifie : Durable est le coeur de Rê
  : Montchou

Le dieu Montou

Le nom du dieu est placé avant le verbe pour lui faire honneur. C'est ce que l'on appelle une antéposition honorifique.

 : méry

Verbe aimer au participe passif perfectif (Voir 45.5 page 508 du livre de Pierre Grandet / Bernard Mathieu)

Traduction : aimé de


La traduction est donc :

Le Roi de Haute et Basse Egypte HaâtibRê aimé d'Amon.
Le fils de Rê Ouahibrê aimé de Montou.

Lire la suite

Hiéroglyphes : Fragment de relief : Coupe à la déesse Hathor

10 Juin 2009 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Nouvel Empire


Photographie Djéhouty
18ème dynastie 1550-1295 av. J.C.
Musée du Louvre E15590

Sur ce relief est représenté une coupe à la déesse Hathor semblable à celle de l'article précédent.
Les hiéroglyphes se lisent de haut en bas.

Je pense que nous avons sur cette stèle, la même chose que sur la photo de droite.

C'est à dire :  ; rèt nébet ; Toute chose

Toute chose (accordé au féminin)

Toute chose (accordé au masculin)



Remarque : Le hiéroglyphe ci-dessus représente un pain. Il correspond à l'accord du féminin lorsqu'il est présent dans un nom ou un adjectif.

Il faut aussi remarquer que  est traduit "Toute" et non "Maîtresse" comme dans l'article précédent car il est placé après le nom.
C'est uniquement lorsque  est placé avant un nom qu'il signifie Maîtresse.

Lire  page 31 du livre de Pierre Grandet / Bernard mathieu pour avoir des explications complémentaires

Lire la suite

Hiéroglyphes - Stèle Offrande Princesse Nefertiabet

6 Juin 2009 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Ancien Empire



Photo Djéhouty
inv. E 15591, vitrine 5
IVe dynastie, règne de Khéops (2600 - 2475 av. J.C.)
Découverte à Guiza
Calcaire peint ; H. 37,7 ; L 52,5 ; Prof. 8,3


Une très belle stèle présente au musée du Louvre, au premier étage.

Vous pouvez retrouver la traduction dans le livre de Christophe Barbotin "
La voix des hiéroglyphes" éditions Musée du Louvre Edition / Editions Khéops

Voyons en détail ce que nous pouvons lire sur cette stèle.



Les hiéroglyphes se lisent ici de la droite vers la gauche. Cette ligne présente la personne en dessous. Les hiéroglyphes sont donc dans le même sens.
Translittération :
 ; sat ny-sout  néféret-iabet

Traduction : La fille du Roi Néféretiabet

Néferet : Belle
iabet : Orient

Néféretiabet ce traduit donc : La belle de l'Orient.

Cette stèle présente des offrandes. Les autres hiéroglyphes sont une énumération des différentes offrandes.

Ci-dessous, la table d'offrande avec, en rouge sur le dessus, des tranches de pain.
Nous pouvons imaginer des pains posés sur la table comme le seraient des baguettes de pain coupées en tranche.
Attention, les pains ne sont pas posés verticalement, mais horizontalement. Les égyptiens, malgré qu'ils soient de grands magiciens  ne pouvaient pas plus que nous faire tenir debout une tranche de pain. C'est simplement que les pains ne sont pas représentés en perspective. Ils sont représentés vue de haut.



Sur et sous la table sont représentés les noms des autres offrandes.

Ce hiéroglyphe qui représente un plant de lotus correspond au chiffre 1000.

Translittération :  ; ra

 

Les tissus.

Translittération au singulier:  ; Ménérete
Les vases d'albâtre.

Translittération au singulier :  ; Chesse
Les oiseaux

Translittération au pluriel :  ; Apédou

Le "w" prononcé "ou" est le signe du pluriel


Nous pouvons donc lire : Mille tissus, vases d'albâtre, oiseaux

Le pain

Translittération :
t ; Ta
  La bière

Translittération :
 : Hénéquet
Les boeufs

Translittération au pluriel :  ; hiaou


Nous pouvons lire : Mille pains, bière. Mille boeufs, antilopes.

Aiguière versant de l'eau

kébéhé
Eau fraîche

Source : Paheqamen
Eau tombant de la main
se lit, du verbe laver (ici, sans doute, les mains)


Source : Paheqamen
Quatres mets pour le repas de la princesse : un cuisseau, une côte, une sorte de gâteau / beignet et une oie.
Source :
Paheqamen


Il faut lire qu'il y a mille quantités de tous les objets dessinés.

Texte au dessus de la table


L'encens

Translittération :  ; sènenétcher (Faulkner page : 234)
L'onguent

Translittération :  ; hatt (Faulkner page : 162)
Fard vert

Translittération :  ; ouadjou (Faulkner page : 55)

Fard noir

Translittération :  ; sedem (Faulkner page : 257)

Il est étonnant de constater que le hiéroglyphe "m" (la chouette) est avant le "d" (la main).

Figues

Translittération :  ; Dabou (Faulkner page : 309)

  Fruits

Translittération :; iched (Faulkner page : 31)

Liqueur de dattes ? (La voix des hiéroglyphes)

Translittération : ; serept

Boisson à base de dattes
Sources : Paheqamen 
 - Meeks tome 1 page 340 ;
 - Hannig, page 744 (Getränk mit Datteln)
Vin

Translittération :; irep
(Faulkner page : 28)
Jujube (La voix des hiéroglyphes)

Translittération : nbs ; nébes

Sources : Paheqamen 
Meeks, page 189  : le jujubier, zizyphus spina christi ;
Hannig page 405

Remarque :
Le jujubier doit son nom latin à une légende d'après laquelle ses rameaux auraient servi à confectionner la couronne d'épines du Christ
Gâteau de jujube (La voix des hiéroglyphes)

Translittération : t-nbs ; ténebes


un pain de nbs
Source :
Paheqamen
Caroube (La voix des hiéroglyphes)

Translittération :  ; houa


Source : Denise qui m'a indiqué avoir trouvé le mot dans le dictionnaire de Bernadette Menu.


Sur la droite sont écrits les quantités pour trois sortes de lins différents d'après le livre La voix des hiéroglyphes.

On peut reconnaître le hiéroglyphes mille représenté par le plant de lotus que nous avons vu plus haut et le hiéroglyphe qui correspond au chiffre 100 (voir ci-dessous).

Hiéropglyphe qui correspond au chiffre 100

Translittération : ; chet


Un trait correspond à une unité.

Dans le livre "
La voix des hiéroglyphes", les traits sont comptés comme des dizaines alors que c'est un autre hiéroglyphe qui correspond aux dizaines.

Le lin idémi (Lin rouge)
Le mot jdmj s'écrit classiquement :
M17-D46-W19-S28
 : jdmj
Un autre déterminatif utilise le signe G142 qui se compose d'un faucon sur pavois et de Y5 situé en bas à gauche (en fait Y5 est ici une abréviation de S28, mn sans les 2 traits).

On trouve également une écriture plus proche de ce que nous avons dans la stèle de la princesse mais moins évidente : V6-G7.
 

C'est ce G7 qui est utilisé comme symbole du mot jdmj. V6 étant le symbole de , (pièce de) tissus fin, il ne pouvait pas être utilisé, d'où G7.

- Le fait d'en mettre trois correspond plus ou moins à un pluriel ou un collectif.
- Le déterminatif vaut pour le mot.

Source : Paheqamen


















Source :
WÖRTERBUCH DER AEGYPTISCHEN SPRACHE
im Auftrage der deutschen Akademien hrsg. von Adolf Erman und Hermann Grapow. Bd. I-V. Unveränderter Nachdruck. Berlin, 1971


Concernant les chiffres, nous avons donc de la gauche vers la droite et de haut en bas :

100 ; 9 ; 8 ; 7
1000 ; 1000 ; 1000 ; 1000

Dans le livre "La voix des hiéroglyphes" ceci est traduit par, par exemple :

1000 pièces de 100 coudées
1000 pièces de 90 coudées
...

Je ne vois pas ce qui permet de traduire cela de cette façon. Surtout qu'il est écrit 9 au lieu de 90 et que l'unité n'est pas indiquée.

 

Une flèche :
le lin secherou
Source : Paheqamen

100 ; 9 ; 8 ; 6
1000 ; 1000 ; 1000 ; 1000

 

piquet de tente , d'où le lin aâou
Source : Paheqamen

1000 ; 1000 ; 1000 ; 1000
100 ; 8 ; 7 ; 5
1000 ; 1000 ; 1000 ; 1000


Merci à Paheqamen pour les corrections apportées à cet article.

Lire la suite
<< < 1 2