Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Djéhouty - Hiéroglyphes - Egypte

Le prêtre Pentchény adore le dieu Osiris

13 Mai 2010 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Nouvel Empire

 

Photographies : Djéhouty
Vers 1450 av. J.-C. (milieu 18ème dynastie)
calcaire peint

 

Sur la gauche : le dieu Osiris

Osiris qui préside aux Occidentaux, le grand dieu, puissant éternellement

 

Sur la droite : Pentcheny

Imiseta d'Onouris

 

Lignes 1 et 2

 

Veuille le Roi faire en sorte que soient satisfaits Osiris, à la tête des occidentaux, Oupouaout seigneur de la terre sacrée,

Anubis, seigneur de Ro-Sétaou

Afin qu'ils accordent d'être bien heureux dans la ciel auprès de Râ, d'être puissant dans la terre auprès de Geb, juste de voix dans la nécropole auprès d'Osiris

 

Ligne 3

Sentir la myrrhe, l'encens, libation de vin, de lait ...

 

ligne 4

avoir des offrandes semblables à de nombreuses offrandes alimentaires. Farder (embellir) toutes choses. Recevoir des offrandes (et) sortir devant

 

ligne 5

sur toutes les tables d'offrandes du grand temple. Aavoir une belle inhumation après une belle vieillesse à l'occident de sa ville.

 

ligne 6

sortir sous forme du Ba vivant, sous forme de toutes créations qu'il aime pour le ka de Imiseta d'Onouris, le grand prêtre,

 

ligne 7

Pentcheny (fils de) la Maîtresse de maison Toujou, engendré par le prêtre ouab Dadaï, mis au monde par la Maîtresse de maison Ipou

 

 

J'ai trouvé une traduction de la stèle à l'adresse ci-dessous.

Il y a de nombreuses différence avec la mienne.

http://projetrosette.info/page.php?Id=799&TextId=9

http://projetrosette.info/page.php?Id=799&TextId=9&line=1

 

Pour ne citer que celle-ci, je suis surpris qu'il soit traduit :

"Htp d(y)-swt ... " alors que d'après mes cours, à partir de la XII dynastie, la traduction est :

"d n(y)-sw.t Htp ..."

 

Htp d(y)-swt : se traduit "Veuille le Roi être satisfait et donner"

 

d n(y)-sw.t Htp : "Veuille le Roi faire en sorte que soient satisfaits Osiris ... Oupouaout....Anubis afin qu'ils donnent ..."

 

Ce n'est pas le Roi qui est satisfait, mais ceux sont les dieux. Il y a donc une grande différence.

 

Merci pour vos commentaires et vos remarques

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Djehouty 03/07/2013 12:10


Le bas de la stèle est traduite :
...Pentcheny (fils de) la Maîtresse de maison Toujou, engendré par le prêtre ouab Dadaï, mis au monde par la Maîtresse de maison Ipou

Question : Pentcheny est-il le fils
adoptif de Toujou ? Ipou est-elle la mère de Pentcheny ou de Dadaï ?


Merci pour vos réponses

Eric DESRENTES 30/04/2010 07:45



Bonjour Daniel,


Merci pour votre réponse.


Effectivement, dans le principe, je suis d'accord avec vous.


Par contre, cette évolution de la formule d'offrande au cours du temps traduirait un changement de positionnement du Roi vis à vis du peuple.


C'est à dire que dans les époques anciennes, le Roi est la divinité. C'est donc le Roi qui doit être satisfait. Puis au fur et à mesure des siècles, le Roi perd un peu de son prestiges face
aux dieux et ceux sont les dieux qui doivent être satisfaits. Plus les siècles avancent, plus les dévotions se font directement vers les dieux.


Jusqu'à ce qu'il y ait une "démocratisation" de la religion où le peuple pouvait s'adresser directement aux dieux sans passer par le Roi où les prêtres.


Cette évolution se traduirait aussi par le fait que la classe dirigeante se faisait progressivement inhumée dans la ville de leur dieu et non plus auprès du Roi.


Progressivement, on préfère faire confiance aux dieux plutôt qu'au Roi pour sa survit dans l'au delà.


Les périodes intermédiaires étant une cause de ces évolutions culturelles.


Au plaisir de vous lire


Bonne journée


Bien cordialement



Daniel DAUCE 29/04/2010 22:30



 Bonsoir Eric,


 Je crois que l'accord concernant cette formule classique n'est pas fait mais que si l'on considère la position du roi dans son rôle d'intermédiaire unique avec les dieux il faudrait peut
être traduire ces paroles d'ouverture des stèles, qui doivent être prononcées pour être efficaces, par  une offrande que donne le roi aux dieux pour qu'ils répercutent
à leur tour cette offrande, par une transmutation, au Ka du justifié...


 



Eric DESRENTES 29/04/2010 21:41



Bonsoir Ener,


Merci pour ces références


Bonne soirée


Bien cordialement,



ener du bruoc 27/04/2010 14:16



Bonjour Eric,            


                          Sur la symbolique il y a énormément de livres ;  - R.A.Schaller de Lubicz : «  Le Roi de
la Théocratie Pharaonique »


                                                                                                                                      
    «  Le Temple de l’homme 1&2 »



-          Enel :  «  Les origines de la genèse et l’enseignement des temples de l’ancienne Egypte »


-          Henry George Fischer : « L’écriture et l’art de l’Egypte ancienne »


Bien à
vous,                      ener