Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Djéhouty - Hiéroglyphes - Egypte

nouvel empire

Correction - Exercice de traduction hiéroglyphes - Vases au nom de Ramses II

29 Août 2009 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Nouvel Empire


Photographie : Djéhouty

Musée du Louvre

Faïence silicieuse

Un petit exercice de traduction pour les vacances.
- Différents articles du blog vous permettront de retrouver la traduction de ces hiéroglyphes.
- Proposez votre traduction en commentaire en indiquant le numéro du groupe de hiéroglyphes auquel elle correspond.
- Cet exercice est à destination des débutants. Merci aux personnes ayant l'habitude de faire des traductions de s'abstenir.

Vous pouvez aussi vous aider des différents dictionnaires en ligne
Dictionnaire Français-Egyptien en ligne
Wörterbuch de Grapow

Je publierais la traduction à la rentrée.

Bonnes vacances à ceux qui partent et bon courage à ceux qui reviennent.

....
.....
Bon courage pour le retour des vacances

Correction :
Le nom d'Amon-Râ et ses titres encadrent à droite et à gauche les noms et titres de Ramses II. Je pense que pour la lecture de l'ordre des colonnes, il faut commencer par lire les noms et titres du pharaon puisqu'il est aimé d'Amon-Râ.

De gauche à droite, je commence par la colonne 2, puis la 1, ensuite la 3 et enfin la 4

Seigneur du double pays, O
user-Maât-Râ-setep-n-Râ, doué de vie, aimé d'Amon-Râ, Roi des dieux, Maître du ciel.
Seigneur des couronnes, Ramses II, comme Râ, aimé d'Amon-Râ, Maître des trônes, des deux terres.

Je pense qu'il y a un jeu graphique avec "doué de vie" et "comme Râ" qui sont sur la même ligne et qui doivent donc se lire séparément.

La traduction serait plutôt.

Seigneur du double pays, O
user-Maât-Râ-setep-n-Râ, aimé d'Amon-Râ, Roi des dieux, Maître du ciel.
Seigneur des couronnes, Ramses II, aimé d'Amon-Râ, Maître des trônes, des deux terres.
Doué de vie comme Râ.

 

1
 
Imen-Râ
Amon-Râ

Voir l'article : Stèle miniature au nom d'Amenophis III 
2

ny-sout netcherou
Roi des dieux
3

neb pet
Maître du ciel

Voir article : Stèle miniature au nom d'Amenophis III 
Dans le cas de la stèle d'Amenophis III, seul le déterminatif du ciel est écrit.

Dans le cas présent, le "p" et le "t" sont écrits au-dessus du déterminatif
4

mery
Aimé de...

Voir article : Stèle miniature au nom d'Amenophis III pour les explications sur la présence du verbe à la fin de la phrase.

5

neb taoui
Seigneur du Double-Pays (maître des deux terres)
Voir article : Vase au nom de Ramses II - albâtre
6

ouser Maât Râ setep n Râ
Puissante est la Maât de Râ, Celui qui a été choisi par Râ

Voir article : Vase au nom de Ramses II - albâtre 
7

dou ankh
Doué de vie

Voir article : Sistre de la déesse HATHOR au nom d'Amasis 
8

neb raoui
Seigneur des couronnes

Voir article :
Vase au nom de Ramses II - albâtre 
9


Râ mes sou mery Amon
C'est Râ qui l'a mis au monde, L'aimé d'Amon


(Ramses II)

Voir article : Vase au nom de Ramses II - albâtre 

10

mi-Râ
Comme Râ

Il est intéressant de constater que le yod (roseau fleuri) est présent.


Voir article : Appui-tête en ivoire Pepi II 
11

Imen-Râ
Amon-Râ
12

Neb nèsout taoui
Maître des trônes, des deux terres
 
13

mery
Aimé de...


A bientôt

Lire la suite

Traduction hiéroglyphes - Vase au nom de Ramses II - albâtre

28 Juillet 2009 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Nouvel Empire



 
Photographies : Djéhouty
Vase en albâtre
Musée du Louvre
inv. E 898

Translittération, prononciation, traduction

neb taoui Ouser Maât Râ setep n Râ
Seigneur du Double-Pays. Puissante est la Maât de Râ, Celui qui a été choisi par Râ



neb raoui Râ mes sou mery Amon
Seigneur des couronnes. C'est Râ qui l'a mis au monde, L'aimé d'Amon




neb taoui
Seigneur du Double-Pays

ouser Maât Râ setep n Râ
Puissante est la Maât de Râ, Celui qui a été choisi par Râ

La lecture des hiéroglyphes se fait de la gauche vers la droite

De haut en bas et de la gauche vers la gauche
 - Râ
 - Ouser
 - Maât
 - Râ
 - Setep
 - n

Il y a dans les deux cas, une antéposition honorifique pour Râ.

neb raoui
Seigneur des couronnes

Râ mes sou mery Amon
C'est Râ qui l'a mis au monde, L'aimé d'Amon


Ramses II


La lecture des hiéroglyphes se fait de la droite vers la gauche

La lecture est assez difficile. De haut en bas et de la droite vers la gauche
 - Râ
 - Amon
 - Mery
 - Mes
 - Sw

Il y a une adaptation graphique de Râ dont le hiéroglyphe fait face à Amon. Ce qui place Râ en position rétrograde.


Sources : Chronique de l'Egypte ancienne : Les pharaons, leur règne, leurs contemporains page 393

Lire la suite

Traduction hiéroglyphes - Tessons incrustés - Amenhotep III - Reine Tyy

27 Juillet 2009 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Nouvel Empire


Photographies : Djéhouty
Musée du Louvre
Inv. E 10855

1er colonne à gauche

hémet-ni-sout Tyy
Reine Tyy

2ème colonne
 
Sa Râ, imenhetep-heka-wouaset
Fils de Râ, Amon-est-satisfait-Le souverain-de-Thèbe (Amenhotep III)

Je ne pense pas que les deux noms soient à lire l'un après l'autre comme dans le cas des noms Royaux de "Roi de Haute et Basse-Egypte" et de "Fils de Râ".
D'une part parce que dans la colonne de gauche il est écrit le nom de la reine et dans la colonne du milieu le nom du Roi. D'autre part parce que cela voudrait dire que le texte serait écrit dans le sens rétrograde au vu de l'orientation des hiéroglyphes.
Les deux noms doivent donc être écrit dans deux colonnes et ne pas se suivre contrairement à ce que pourrait laisser imaginer ce fragement.


3ème colonne
[...]
Aimé de ... Maîtresse de Dendarah

Il semble qu'au dessus du cartouche on puisse lire :

hémet-ni-sout
L'épouse du Roi (Reine)

Dans le cartouche

Le nom de la reine

Le personnage est le hiéroglyphes B7 ; reine assise, coiffé d'un diadème et tenant une fleur.
Il correspond au déterminatif de reine ou de princesse.

La reine Tyy est l'épouse du Roi Amenhotep III

Il semble qu'il y ait le hiéroglyphe du canard au-dessus du cartouche ce qui indiquerait qu'il y ait écrit : Fils de Râ. 
Le nom ci-dessous étant effectivement le nom de fils de Râ d'Amenhotep III.
 
 
imenhetep heka wouaset
Amon-est-satisfait-Le souverain-de-Thèbe

Source : Chronique de l'Egypte ancienne : Les pharaons, leur règne, leurs contemporains page 298

nébet
Maîtresse

iounet
Nom de la ville de Denderah


Page13 du Faulkner


méry
Aimé de...

Voir les explications sur la lecture de méry dans l'article
Stèle miniature au nom d'Amenophis III - Amenhotep III
Lire la suite

Traduction hiéroglyphes : Tesson au nom de Satamon / Satimen

24 Juillet 2009 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Nouvel Empire


Photographie : Djéhouty
Musée du Louvre
inv. E 10894

Translittération, prononciation, traduction

Sat Imen
Fille d'Amon


Imen
Amon

Sat
Fille


Satamon est l'une des filles d'Amenophis III

Lire la suite

Traduction hiéroglyphes - Stèle miniature au nom d'Amenophis III - Amenhotep III

21 Juillet 2009 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Nouvel Empire

J'aime beaucoup cette petite stèle.
La taille de l'étiquette permet de se rendre compte de la taille de la stèle.




Photographies : Djéhouty
Musée du Louvre
E 3043

Les hiéroglyphes se lisent :
- de la gauche vers la droite pour la colonne de droite
- de la droite vers la gauche pour la colonne de gauche.

Translittération, prononciation, traduction

Colonne de droite

Méry Imen-Râ neb pet héqua wouaset
Aimé d'Amon-Rê maître du ciel, le souverain de Thèbes

Colonne de gauche


Netcher néfer neb Maât Râ dou ankhe
Le dieu parfait, Rê est le Maître de Maât, doué de vie


Imen-Râ
Amon-Rê

neb pet
Le Maître du ciel


héqua wouaset
Le souverain de Thèbes

Méry
Aimé de...

C'est un participe perfectif passif avec agent. L'agent étant le nom du dieu

Ce verbe devrait se trouver écrit en début de phrase. C'est pour cette raison qu'il est translittéré en début de phrase.
Méry ....

Cependant, pour faire honneur au dieu, son nom est écrit en premier. Le nom du dieu étant "Amon-Rê maître du ciel, le souverain de Thèbes" le verbe est écrit après le tout.

Aimé de X.
X étant le nom d'un dieu, il est écrit : X aimé

C'est ce que l'on appel une antéposition honorifique.

Source :
Cours d'égyptien hiéroglyphique - Pierre Grandet et Bernard Mathieu - page 508 chapitre 45


Netcher néfer
Le dieu parfait

()|
neb Maât Râ
Rê est le Maître de Maât

Là aussi, il y a des antépositions honorifiques

Si on lisait le texte dans l'ordre où il est écrit, on devrait traduire :
Rê, Tout Maât.

La difficulté vient de la corbeille "neb" (le dernier hiéroglyphe).

En effet, si la corbeille est placée devant un nom, cela veut dire "Maître". Si elle est placée après un nom, cela veut dire "tout".

Or dans le cas présent, elle est placée après, mais comme Rê et Maât sont des divinités, Rê et Maât sont placés devant la corbeille en raison de l'antéposition honorifique.
Donc on doit considérer pour la traduction que le corbeille est placée devant, donc doit être traduite "Maître" et non "tout".

Toutefois, cette règle n'est pas absolue comme me l'a signalé Paheqamen
"...un cas "pr nb" : cela peut signifier comme vous l'indiquez "tout domaine", cela peut signifier "le domaine du maître" avec un génitif direct...
... En fait, on ne peut être sûr que d'une chose : si nb est devant il ne peut pas signifier "tout", s'il est après c'est le sens qui détermine, avec une plus grande probabilité pour "tout"...".


Cela se complique un peu plus, du fait qu'il y ait deux divinités donc deux antépositions honorifiques.
C'est pour cette raison que l'on a l'impression de lire à l'envers.
La translittération est finalement écrite comme-ci on lisait du bas vers le haut, alors qu'on lit bien du haut vers le bas.

Ce n'est pas tout !

On pourrait penser d'après ce que je viens de dire que "nb Maât Rê" veut dire "La Maîtresse Maât est Rê" or ce n'est pas le cas.

C'est l'inverse ! C'est Rê qui est le Maître de Maât.

On peut s'en sortir en voyant qu'il y a bien écrit "Maître" au masculin et non "Maîtresse". Or Maât est une déesse.

Mais ce n'est malheureusement pas aussi simple comme me l'a indiqué Paheqamen
"...le t du féminin tombe très souvent avec les adjectifs et excessivement souvent avec nb. Aussi, l'argument sur l'accord n'est pas absolu..."

Il est donc bien écrit :
neb Maât Rê
Rê est le maître de Maât


Deux autres remarques intéressantes de Paheqamen
"...nb mAa.t ra, surtout dans la vision de Grandet / Mathieu que vous citez, ne peut être que "Râ est le seigneur de Maât". "Le seigneur de Maât est Râ" se dirait ra nb mAa.t..."

Suite à la remarque de Paheqamen,
je pense qu'on a ici une PPN (Proposition à prédicat nominal) ; Leçon 27 de Grandet / Mathieu

littéralement : Le Maître de Maât, c'est Rê
C'est à dire comme le dit Paheqamen : Rê est le Maître de Maât

"...on connaît un autre cas que N5-C10-V30 : N5-V30-C10. Je pense que l'aspect arrondi des deux signes N5 et V30 induisent beaucoup l'ordre utilisé dans le cas d'un cartouche vertical comme dans cette stèle...".
"...lorsqu'il est écrit N5-V30-C10, on voit nettement que nb passant avant mAa.t, il n'y a pas d'antéposition honorifique et que donc cela ne peut correspondre QUE à l'ordre de lecture nb mAa.t, reste à placer ra, avant ou après..."

Neb Maât Rê est le nom de Roi de Haute et Basse-Egypte
d'Amenophis III / Amenhotep III (18ème dynastie), le père d'Amenhotep IV / Akhenaton



Sources : Chronique de l'Egypte ancienne : Les pharaons, leur règne, leurs contemporains page 293

Merci à Paheqamen pour toutes les informations complémentaires et les corrections.


dou ankhe
Doué de vie
Lire la suite

Traduction hiéroglyphes- Bouchon de vase du Chancelier Ty

29 Juin 2009 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Nouvel Empire



Photographies : Djéhouty
Bouchon de vase ?
du chancelier Ty
vers 1340-1300 av. J.-C. (fin 18e dynastie)
Musée du Louvre - inv E8420

Translittération, prononciation, traduction

retemty-bity sem our reper hemout ty maâ-rerou
Le chancelier de Basse-Egypte, le prêtre-sem, le grand des contrôleur des artisans, Ty juste de voix

 


retemty-bity
Le chancelier de Basse-Egypte

sem
Prêtre-sem

Remarques :

L'adjectif étant normalement après le nom, je devrait traduire :
Le grand Prêtre-sem

l'adjectif grand (wr) est écrit à l'aide de l'hirondelle présente sur l'image suivante

Cependant, il existe un titre qui s'écrit de la même façon :
 qui est traduit :
Grand des contrôleurs des artisans

mais,

Il y a aussi le titre :
grand contrôleur des artisans
ou le wr est écrit après le titre.

Cependant, contrôleur des artisans est attesté avec nb.t , c'est à dire "tous" les artisans.

source : Chronique de l'Egypte ancienne : Les pharaons, leur règne, leurs contemporains page 710


our reper hemout
Grand des contrôleur des artisans

Remarques :

En fonction que l'on choisisse d'attribuer l'adjectif grand au titre de prêtre-sem ou au titre de contrôleur des artisans
on peut traduire :

Contrôleur des artisans ou Grand des contrôleurs des artisans.

J'ai opté pour la deuxième solution car le titre de contrôleur des artisans que j'ai trouvé dans "Chronique de l'Egypte ancienne" possède en plus nb.t qui signifie "tous".

C'est à dire que le contrôleur des artisans est le controleur de tous les artisans.

Dans le cas présent, il n'y a pas nb.t


tiy
Ty

maâ-rerou
Juste de voix
Lire la suite

Hiéroglyphes - Plaques - Thoutmosis III - Hatshepsout

24 Juin 2009 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Nouvel Empire


Photo Djéhouty - Musée du Louvre

Les hiéroglyphes se lisent de la droite vers la gauche et de haut en bas

 ;
netcher néfer

dieu parfait

; men réper ra
Le devenir de Rê est durable

C'est le nom de Roi de Haute et Basse-Egypte de Thoutmosis III
(source : Chronique de l'Egypte ancienne : Les pharaons, leur règne, leurs contemporains page 271)

 ; dou anrh djed ouas

dôté de vie, stabilité, pouvoir




Photo Eric DESRENTES - Musée du Louvre

Les hiéroglyphes se lisent de la droite vers la gauche et de haut en bas

 : netcher néfer
dieu parfait

 ; maât ka Rê
Maât est le ka de Rê

C'est le nom de Roi de Haute et Basse-Egypte de Hatshepsout
(source : Chronique de l'Egypte ancienne : Les pharaons, leur règne, leurs contemporains page 279)

dôté de vie, stabilité, pouvoir

Je trouve qu'il est intéressant d'avoir deux plaques pratiquement identiques dont l'une est au nom d'Hatshepsout et l'autre au nom de Thoutmosis III

Lire la suite

Hiéroglyphes : Fragment de relief : Coupe à la déesse Hathor

10 Juin 2009 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Nouvel Empire


Photographie Djéhouty
18ème dynastie 1550-1295 av. J.C.
Musée du Louvre E15590

Sur ce relief est représenté une coupe à la déesse Hathor semblable à celle de l'article précédent.
Les hiéroglyphes se lisent de haut en bas.

Je pense que nous avons sur cette stèle, la même chose que sur la photo de droite.

C'est à dire :  ; rèt nébet ; Toute chose

Toute chose (accordé au féminin)

Toute chose (accordé au masculin)



Remarque : Le hiéroglyphe ci-dessus représente un pain. Il correspond à l'accord du féminin lorsqu'il est présent dans un nom ou un adjectif.

Il faut aussi remarquer que  est traduit "Toute" et non "Maîtresse" comme dans l'article précédent car il est placé après le nom.
C'est uniquement lorsque  est placé avant un nom qu'il signifie Maîtresse.

Lire  page 31 du livre de Pierre Grandet / Bernard mathieu pour avoir des explications complémentaires

Lire la suite

Bas-relief de la déesse Hathor avec Séthi Ier

16 Février 2009 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Nouvel Empire


Photographie : Djéhouty

Cette scène représente le Roi Sethy 1er, père de Ramses II, faisant l'amour à la déesse Hathor.

En effet, la main droite de la déesse est liée par le collier ménat à la main gauche du Pharaon. De même la main gauche de la déesse touche la main droite du pharaon et leurs pieds se touchent.

Quoi de plus naturel que de faire l'amour à la déesse Hathor, maîtresse de l'amour, de l'ivresse, de la danse, de la gaîtée, de la musique...

Regardons ce qu'il est écrit :

Les hiéroglyphes des trois colonnes de droite sont dans le mêmes sens que Séthy 1er. Elles concernent donc le Pharaon. Elles se lisent de la gauche vers la droite.

2 - Maître des deux rives (Menmaâtrê)|
3 - Maître des couronnes (Séthy-MerenPtah)|
4 - doué de vie comme Rê éternellement.

Normalement, le nom de fils de Ré de Sethy 1er est écrit de la façon suivante.  

Or sur ce bas relief, le nom est écrit avec le hiéroglyphe représentant Osiris au lieu de celui de Seth.

L'image de Seth est remplacée par celle d'Osiris car Seth est l'assassin d'Osiris, or dans la tombe le Roi est transformé en Osiris. Il n'est donc pas possible de représenter l'image de Seth dans sa tombe de peur que ce dernier l'assassine à nouveau !




1er colonne :

Les hiéroglyphes de la première colonne sont écrits dans le même sens que la déesse Hathor. Ils concernent donc la déesse Hathor.

 
La traduction est : Hathor à la tête (sur la tête) de la ville de Thèbe (Wouaset).

Au-dessus de la tête de la déesse, entre les cornes, il est écrit : Occident.


A savoir que la déesse Hathor est aussi la souveraine de l'occident. C'est à dire le domaine des morts. C'est à l'occident que le soleil se couche, c'est à dire là où il meurt.

Les cornes de la déesse n'ont évidemment rien à voir avec la signification qu'on leurs donne aujourd'hui . La déesse Hathor étant représentée par une vache, ce sont ses attributs.

Vous pouvez lire une description de ce bas-relief sur le site du musée du Louvre en cliquant sur le lien ci-dessous :
Antiquités égyptiennes : Nouvel Empire (vers 1550 - vers 1069 av. J.-C.)

PS : C'est le bas-relief que je préfère. Je le trouve sublime !

Lire la suite

Hiéroglyples de la ville de Thèbes

9 Décembre 2008 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Nouvel Empire

Les hiéroglyphes se lisent de la droite vers la gauche et de haut en bas

Photo Djéhouty - Musée du Louvre




La ville de Thèbes

Remarque :
Le cercle avec la croix au milieu indique que le nom est celui d'une ville.

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 > >>