Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Djéhouty - Hiéroglyphes - Egypte
Articles récents

Hiéroglyphes - Etui au nom du roi Aménophis III

7 Décembre 2008 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Nouvel Empire


Photo Djéhouty
Musée du Louvre E202
1391-1353 av. J.C. (XVIII ème dynastie)
roseau

Les hiéroglyphes se lisent de la gauche vers la droite et de haut en bas


dieu parfait (NebMaâtRê)|

Lire la suite

Hiéroglyphes - Etui au nom du roi Amenophis III et de la reine Tiy

7 Décembre 2008 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Nouvel Empire


Photo Djéhouty ;
Musée du louvre N811
1391-1353 av. J.C. (XVIII ème dynastie)

Colonne de Gauche :
Les hiéroglyphes se lisent de la droite vers la gauche et de haut en bas



dieu parfait (NebMaâtRê)|

épouse du roi (reine)

Tiy

Colonne de droite :
Les hiéroglyphes se lisent de la gauche vers la droite et de haut en bas


Le fils de Rê (Amenophis III Maître de Thèbes)|

reine


Tiy

Lire la suite

Hiéroglyphes - Extrémité du linteau du tombeau de Métchétchi

4 Décembre 2008 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Ancien Empire


Photo Djéhouty
Musée du Louvre
2350 av. J.-C. (Début 6 ème dynastie)
Saqqara ?
E25681

Translittération, prononciation, traduction

Sa f sémésou méry f Ptahhétep
Son fils ainé bien-aimé Ptahhotep

Merci à Paheqamen pour la correction

Lire la suite

Hiéroglyphes - Offrande de Ramsès II au grand sphinx

23 Novembre 2008 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Nouvel Empire

Bloc de Ramsès II adorant le sphinx de Guiza, inv B 19, vitrine 2 : musée du Louvre

 

photo : Djéhouty

 

Les hiéroglypghes se lisent de la gauche vers la droite et de haut en bas.

1er colonne :

Horus-dans-l'horizon

 

2ème colonne :

Qu'il donne toute vie

 

3ème colonne

Toute stabilité, tout pouvoir, toute santé

 

4ème colonne

Toute joie, comme Rê chaque jour

 

Détails des hiéroglyphes

 

Horus

 

dans

 

 Horizon

 

donne

il

 

tout

Contrairement au Français, "stabilité", "santé" et "joie" sont au masculin. Il n'est donc pas écrit "toute"

 

vie

 

stabilité

 

pouvoir

 

santé

 

joie

 

comme

 

 

jour

 

 

L'image ci-dessous précise les hiéroglyphes qu'il faut lire ensemble.

 

 

 Voir les explications de l'article précédent concernant la mise en facteur du hiéroglyphes "toute"

http://hieroglyphes.over-blog.com/article-24899568.html

Pour plus de détails sur ce bas-relief, vous pouvez consulter le blog de Richard LEJEUNE à l'adresse suivante :

http://egyptomusee.over-blog.com/article-18036500.html

Lire la suite

Hiéroglyphes - Toute protection, toute vie l'entourent comme Rê

18 Novembre 2008 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Nouvel Empire

Stèle musée du Louvre ; Photo Djéhouty

Le même texte est écrit de façon symétrique à droite et à gauche.

A gauche, les hiéroglyphes se lisent de la gauche vers la droite et de haut en bas
A droite, les hiéroglyphes se lisent de la droite vers la gauche et de haut en bas

Sa neb, Anrhe neb, ha f  mi Rê

Toute protection, toute vie l'entourent (derrière lui) comme Rê

C'est une formule de protection écrite derrière le Pharaon.

Ci-dessous les explications de la traduction
 


 "Toute"





"Protection"









"Vie"











"Derrière"








"Lui"



Les hiéroglyphes : "comme" ; "" sont dessous et ne sont pas complets


Il faut lire ensemble les hiéroglyphes entourés par une même couleur. J'ai entouré les hiéroglyphes à gauche et à droite pour faciliter la lecture, mais c'est la même chose des deux côtés.

En rouge : "Toute" est en facteur commun pour "Protection" et "Vie". Comme en mathématiques.
"Toute" ("Protection" ; "Vie")

Il est à remarquer que le hiéroglyphe "toute" qui est ici écrit au masculin et non au féminin comme en français doit être positionné après les noms auxquels il se rapporte.

Donc, s'il avait été écrit linéairement, il aurait dû être positionné juste en dessous de "protection" et "vie", mais dans ce cas présent et pour cette phrase particulièrement, pour des raisons graphiques, il est positionné après "derrière lui".

C'est à dire qu'il est écrit graphiquement.

("protection" ; "vie") "derrière lui" "Toute" "comme" "Rê"

mais, il faut lire :

("protection" ; "vie") "Toute" "derrière lui" "comme" "Rê"

En vert : "derrière lui" dans le même ordre qu'en français

En jaune : "comme" "Rê" dans le même ordre qu'en français sauf que graphiquement Rê étant un dieu, son hiéroglyphe est placé devant pour lui faire honneur. C'est ce que l'on appel l'antéposition honorifique. Il est donc écrit graphiquement "" "comme"

Lire la suite

LES DIEUX DE L'EGYPTE

8 Novembre 2008 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Lectures

LES DIEUX DE L'EGYPTE

L'UN ET LE MULTIPLE

HORNUNG

Champs/Flammarion



Un excellent livre à lire par toutes les personnes qui s'intéressent à la religion Egyptienne et qui veulent la comprendre.
Une brillante discussion sur l'apparence à la fois unique et multiple des dieux Egyptiens

"La situation se modifiant nous serons en mesure de comprendre que l'Un et le multiple sont en réalité des propositions complémentaires, dont les valeurs véritables au sein d'une logique à normes multiples ne sont pas mutuellement exclusives, mais contribuent ensemble à la vérité globale : dieu est une unité sur le plan de l'adoration et de la révélation, mais il est multiple sur celui de la nature et de la manifestation"


Citation à méditer extraite du livre

Une seule Eglise, un seul Etat, un seul ordre social pour toute l'humanité, l'obession égalitaire pour tous ces absolutisme et tant d'autres a poussé jusqu'à l'absurde un mode de pensé qui suit la loi d'unité et ne tolère pas la pluralité. Ce mode de pensé continue à célébrer des triomphes ; pourtant, il a en principe atteint le terme de son développement, d'une part parce qu'il n'est pas à la mesure des tâches futures, d'autre part parce qu'il n'est plus en accord avec la conscience de l'humanité. Dès que le mode de pensé dominant cesse de correspondre à l'état de conscience dominant, il dégénère en quelque chose d'inhumain qui ne peut, en dépit de sa force coercitive, modifier l'état de conscience.

Lire la suite

Maxime de Ptahhotep

8 Novembre 2008 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Citations

Que tes pensées ne soient ni orgueilleuses ni humbles. Si tu es agité, calme-toi, l'homme affable franchit tous les obstacles, celui qui s'agite tout le jour n'a pas un seul bon moment.

(Ptahhotep : -2563 à - 2423 av. J.C.)

Autres citations de Ptahhotep

Lire la suite

Origine du nom canicule

8 Novembre 2008 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Civilisation

Chienne Sothis


Source photo : http://fr.wikipedia.org/wiki/Image:Egypte_louvre_303.jpg

Sauf erreur de ma part, cette statue représente la petite chienne Sothis.

Cette petite chienne personnifie l'étoile du chien en Egyptien, c'est à dire l'étoile Sothis. Etoile qui est pour nous Sirius présente dans la constellation du "Grand chien", bien sûr !

Il a fini par grandir le toutou depuis tous ces milliers d'années !

L'apparition à l'horizon de cette étoile annoncaient l'arrivé de la crue du Nil, au début du mois de juillet.

Or, il faisait très chaud en Egypte au mois de juillet.

Petite chienne en latin ce dit "canicula"

La période où canicula apparaissait à l'horizon, correspondait donc à une période très chaude.

L'expression est arrivé jusqu'à nous et maintenant quand il fait très chaud, nous disons que c'est la canicule.

J'ai lu cette histoire dans un très bon livre : Le fabuleux héritage de l'Egypte

Lire la suite

Hiéroglyphes - Pour toujours et à jamais

24 Octobre 2008 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Civilisation

On rencontre souvent les hiéroglyphes ci-dessous. On peut lire :








    dou anhre mi Ra

    Doué de vie comme Ré











  djet héhé

  Pour toujours et à jamais




On est en présence de deux mots qui ont une signification d'éternité.

Pourquoi y t-il deux termes pour indiquer la même chose et surtout pourquoi sont-ils régulièrement ensemble l'un après l'autre ?

Que voulaient dire les Egyptiens par "Eternellement et Eternellement" que l'on traduit de façon plus agréable à l'oreille par "Pour toujours et à jamais" ?

On trouve le plus souvent dans la littérature que dans un cas, cela signifie une éternité "linéaire" et que dans l'autre cela signifie une éternité "cyclique".

On pourrait comparer ces deux notions à la notion de l'éternité que nous avons de notre univers.
De nos jours, nous ne savons pas si notre univers subit une expansion à l'infini ou si au bout d'un certain temps, son expansion va s'inverser.

Dans le premier cas, c'est une expansion linéaire à l'infini.
Dans le deuxième cas, l'univers subira une infinité d'expansion et de contraction ponctuée par des Big Bangs. C'est une éternité cyclique de renouvellement perpétuel.

Certains égyptologues pensent que la signification est tout autre.

Il faut savoir que la pensée des Egyptiens est "duelle". C'est à dire que l'ordre établi par le dieu créateur se caractérise par "deux choses" (Hornung). On parle du Roi de "Haute et Basse Egypte", des "deux Terres" etc.

Dans le cas de l'éternité, c'est la même chose.

On n'est pas en présence d'une éternité cyclique ou linéaire, mais dans une logique d'une "éternité du jour" et d'une "éternité de la nuit".



 "héhé" ou "néhéhé" : indique l'éternité du jour

Au centre, on a le déterminatif du soleil





"djet" : indique l'éternité de la nuit

Le hiéroglyphe représenté par un trait est le déterminatif de la terre


Afin de comprendre cette notion, il convient d'aborder les concepts de création et de renouvellement tels que les Egyptiens les concevaient

Pour les Egyptiens, la succession du jour et de la nuit était une éternelle renaissance du soleil.
Le matin, le soleil naît, parcours "l'existant", (la création) et le soir il meurt et retourne dans le "non-existant" (l'état d'origine d'avant la création), se régénère et renaît le matin suivant.

L'éternité se divise donc en deux parties :
 - Celle de la création ;  le jour ; "héhé".
 - Celle de l'état primordial, d'origine, avant la création, sous la terre, là où le soleil disparait ; "djet" .

Si l'on veut englober toute l'éternité, il faut indiquer l'éternité du jour et l'éternité de la nuit : "djet héhé" (pour toujours et à jamais).

"Djet" se rapporte donc à l'éternité du monde des morts et "Héhé" à l'éternité du monde des vivants.

Ce sont des notions difficiles à concevoir pour nous. Il faut comprendre que pour les Egyptiens :

Les puissances du chaos, d'avant la création, ne sont jamais entièrement conquises, mais provoquent un combat continu mené par les dieux dans le ciel et les enfers et essentiellement par le roi sur terre (Hornung).

C'est à dire que la création est en perpétuel création-destruction. Le soleil doit combattre la nuit pour pouvoir renaître le matin.

Tout ce qui existe s'épuise et à besoin d'être régénéré, résultat qu'il n'est possible d'atteindre que par la suppression et la négation momentanés de l'existant (Hornung).

Les Egyptiens n'avaient pas peur que le ciel leur tombe sur le tête.

Ils avaient peur que le soleil ne réapparaisse pas le lendemain matin.

C'est grâce à l'action des dieux et du roi que la renaissance pouvait se faire chaque jour et que l'ordre prenait le pas sur le chaos.

Lire la suite

Ire ka rénépet néféret 2008

30 Décembre 2007 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Divers

Lire la suite
<< < 10 20 30 40 41 42