Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Djéhouty - Hiéroglyphes - Egypte

Stèle Khéperkaré

2 Mars 2010 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Moyen Empire

http://hieroglyphe.djehouty.free.fr/hieroglyphes/kheperkare/stele_kheperkare.jpg


http://hieroglyphe.djehouty.free.fr/hieroglyphes/kheperkare/stele2_kheperkare.jpg
Photographie Djéhouty
Khéperkaré, intendant
vers 1970-1870 av. J-.C (début 12ème dynastie)
Calcaire
Musée du Louvre

Translittération et traduction hypothétiques

La lecture se fait de la droite vers la gauche.

Translittération

http://hieroglyphe.djehouty.free.fr/hieroglyphes/kheperkare/translitteration_3.png

Traduction
Connu du Roi (Courtisan),véritablement, qu'il aime,

de la place de son coeur (son affectionné)

Celui qui fait, ce qui est loué par lui (le Roi) chaque jour.

Le Directeur de la maison (Intendant), Khéperkaré (Le ka de Râ est advenu), le maître de vénération.

La Maîtresse de maison Hétépet, juste de voix, la maîtresse de vénération.


Remarques :

 - Je ne sais pas trop comment traduire le fait qu'il soit écrit "maâ". Je pense que c'est un titre.
Est-ce le "véritable courtisan" ou le "courtisan de la vérité" ou autre ?

Merci à Jacques et Daniel pour leur aide

Remarque sur la stèle.

Khéperkaré est devant une table d'offrande.
Hétépet est debout derrière lui.

Bien évidement, les offrandes ne sont pas mises en pile les unes sur les autres.
Elles sont posées à l'horizontale comme nous le ferions nous même.
Simplement, c'est la façon des Egyptiens de représenter la "perspective".

En réalité, les objets sur le dessus se trouvent en arrière plan.

Par exemple, les trucs longs posés sur la table sont des pains coupés en tranche.
C'est ce que l'on m'a dit !
Que ce soit des pains m'étonne, car les pains sont toujours représentés avec une forme ovoïde, ainsi que les fours à pain.

Peut-être que pour cette circonstance, ils avaient des baguettes de pains.  It's a joke !

Que ce soit des tranches de pains ou autres choses, Elles ne sont pas debout !

Pas plus que nous, les Egyptiens n'auraient eu l'idée de poser leurs "baguettes de pain" debout sur la table.
Bravo à celui qui y arrive.

En plus, il faudrait faire tenir tout le reste en équilibre sur les "baguettes de pain" !
Quel tour d'équilibriste ! Vous me direz "On n'est pas à un tour de magie près avec les Egyptiens".

Il faut donc comprendre que les offrandes sont posées les unes à côtés des autres sur la table.

Il faut aussi remarquer que le texte au-dessus de khéperkaré et de Hétépet est juste le texte de présentation des auteurs de l'offrande.
Le texte d'offrande se trouve en dessous. On peut voir qu'il y a des hiéroglyphes juste au-dessus de la cassure.

C'est dommage pour Khéperkaré et Hétépet, car nous n'allons pas pouvoir nourrir leur Ka en lisant et en prononçant le texte de leur offrande.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Eric DESRENTES 17/03/2010 16:07


Bonjour Sophie,

La seule explication que j'ai est que, du moment qu'une personne contient dans son nom le nom d'un Pharaon, le nom du Pharaon est écrit dans un cartouche, même si cette personne n'a rien à voir
avec la famille Royale.

C'est pour cette raison que l'on peut trouver un cartouche à l'intérieur d'un nom de particulier.

Dans le cas présent, le nom du particulier est identique au nom du Pharaon, d'où le cartouche.

Bonne soirée


sophie 17/03/2010 12:58


Bonjour,
Je vous remercie pour votre site et le partage de votre regard, emerveillement face à cette civilisation.
Je vais poser une question peut-etre bête...... pourquoi, le nom de ce courtisant est dans un cartouche alors qu'il n'est pas roi ? Il n'est même pas nomé "ami unique" soit ministre ou conseillé
intime. Même si on préjuge qu'il est proche de la famille royale, je n'ai jamais vu un courtisant dans un cartouche.
Il existe à la Xiième dynastie, un pharaon, Senousret 1 (Sesostris 1) 1974/1929 avec le nom de couronnement de Roi de Haute et Basse Egypte : xpr(w)kAra "le ka de Ré est advenu". Ce qui correspond
bien au cartouche de la stèle.
Je ne vais pas mettre en doute, la dénomination de la stèle par le musée du Louvre, mais je trouve troublant que l'intendant se nomme pareil que le pharaon. Est-ce que l'intendant a voulu prendre
un peu de l'éternité du roi ? Ce jeu, ce rebus, cet amusement d'écriture est habituel chez les anciens égyptiens.
Juste une autre interrogation.... dans le livre de Michel Dessoudeix, je n'arrive pas à trouve de Kheperkaré à la douzieme dynastie.

Bonne continuation et espère de nous pas vous avoir embété avec mes petites questions.


Eric DESRENTES 16/03/2010 09:53


Bonjour Estelle,

Merci d'avoir souligné ces erreurs. J'ai effectué les corrections.

Bonne journée


Estelle 14/03/2010 21:22


Bonjour Eric,
Il semble, sauf erreur de ma part, qu'il reste une coquille dans la translittération :

lire nb ra et non nb rA dans la 2° ligne, traduite par 'chaque jour'

lire mAa et non maA à la 1ère et 4ème ligne.

Merci à vous, j'apprécie de venir régulièrement sur votre site, surtout dans cette rubrique des hiéroglyphes.
Estelle


Eric DESRENTES 08/03/2010 21:28


Bonsoir,

J'ai corrigé la translittération et la traduction.

Bonne soirée