Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Djéhouty - Hiéroglyphes - Egypte

Question de lecteur - Relation entre Trancheur, Thot et ouverture de la crue ?

28 Décembre 2009 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Questions des lecteurs

Ci-dessous une question posée en commentaire par un lecteur. Je la recopie ici afin qu'elle soit plus visible.
http://hieroglyphes.over-blog.com/article-joyeux-noel-2009-41754594-comments.html
-------------------------

  J'aimerais avoir des informations sur un dieu que j'ai rencontré au chapitre 356 des textes des sarcophages que nous traduisons actuellement (association Imhotep de Nantes Angers)  "Penes" le trancheur ?

            Formule  pour avoir du pouvoir sur l’eau, liquides et faire cesser la mort dans la tombe,  par le noble (défunt), en vérité. 

          « Ouvre la double porte de l’eau fraîche, Thot, à Hâpy seigneur de l’horizon en ce tien nom de Pénes.  

  Merci à vous et à chacun de me donner un avis sur ce qu'un "trancheur" peut apporter à l'ouverture de la crue et à la relation éventuelle avec Thoth
Dan
Pénes tirer, étirer (A.lex) trancher têtes de bétail (Wort.)

--------------------------- 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Daniel DAUCE 30/12/2009 10:18



Merci beaucoup Richard de ces éclaircissements. Je n’ai pas le livre de Paul Barguet sur les « Formules des cercueils »


 Pénes n’évoquait  rien pour
Google !


 Trancheur est une des possibilités, l’idée de libérer la crue comme l’on tranche
un nœud, (Meretseger),  comme on « tire » le verrou est donc valable, d’autant que le « S » de Pénes est le signe « verrou,
ceinture ».


J’avais également un doute grammatical sur l’attribution de « Pénes » à Hâpy  ou à
Thoth : c’est donc  clairement Hâpy qui est porteur de ce nom.


La version que nous utilisons ne suggère pas de « ciel » mais d’ouvrir une « libation, eau fraîche etc. »


         Snwy   qbHw  DHwty  n  Hapy
 nb  Axt   m rn.k   pw   n  
pns    


 


 Il s’agit donc sans doute par cette formule d’obtenir l’eau nécessaire à la vie
comme le chapitre précédent suggère la réception de l’air par les narines en se positionnant face aux vents différents.


 


 Merci à Eric d’avoir bien voulu placer ma question sur son site.



Richard LEJEUNE 29/12/2009 12:12



Dans l'ouvrage de Paul Barguet, aux éditions du Cerf (1986) Textes des Sarcophages égyptiens du Moyen Empire, je trouve cette traduction pour le chapitre 356 :

"La Grande s'ouvre pour Osiris, les deux battants des ondes célestes s'ouvrent pour Thot, pour Hâpy, maître de l'horizon en ce tien nom de Penes. Fais que je puisse disposer de l'eau comme
mes membres (disposent) de Seth, qui se serait rebellé !


Par la Grande, il faut comprendre : les deux battants de la porte du ciel ou les portes du firmament liquide qui président à l'inondation. 

Il faut aussi savoir que Hâpy est le grand magicien du ciel. En tant que Nil, il est celui qui blesse la terre (trancheur ?) et qui ainsi donne l'eau afin que le défunt en ait
l'usage.  

Dans ces chapitres d'invocation pour que le défunt puisse, dans l'empire des morts, disposer à la fois de l'air et de l'eau, Thot est souvent associé à Hâpy.
Hâpy y reçoit les noms de Penes, de Penedj, de Penes-ta ou de Penâ-ta

Ainsi, dans le Ch. 358, on lit : 

"Un chemin est fait pour Hâpy, de 7 coudées, sur les champs, en ce sien nom de Penes-ta" . Barguet note que ce nom signifie peut-être : Celui qui ravage la terre.

Barguet note aussi plus loin que Penâ-ta signifie peut-être : Bouleverseur de la terre ...

Nous sommes donc, avec tous ces différents noms, dans la même configuration sémantique : il est question d'invoquer Hâpy qui "blesse la terre" aux fins de permettre à l'eau de se répandre de
façon que le défunt puisse en disposer dans l'Au-delà.

En espérant avoir quelque peu pu éclairer ta lanterne (ou plutôt celle de ton correspondant).

Cordialement,
Richard  



meretseger 29/12/2009 07:03



a mon avis dans une terre Egyptienne où tout est Energie fluide Sa les eaux du nil étaient fluide divin. Or dans le domaine de la magie Egyptienne tout ce qui empeche l'énergie de circuler est
Noeud, sil la crue ne se manifeste pas c'est qu'un noeud magique a été lié quelque part, pour entraver l'eau divine. Et le plus grand des magiciens c'était Thot, le chef des esprits de l'aube, le
maître d'Aset à Hermontis, il me semble donc logique de faire appel à lui pour trancher le noeud
c'est ce qui me vient à l'esprit