Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Djéhouty - Hiéroglyphes - Egypte

Sarcophage de Ramses III la raison de la perturbation de l'ordre des signes. Reconstitution du papyrus ayant servi de modèle

22 Juillet 2009 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Civilisation

La lecture de l'article de Christophe Barbotin « le voyage du soleil pendant la nuit : introduction à la septième étape » (page 92 - la voix des hiéroglyphes) concernant le sarcophage de Ramses III inv.D 1, présent au musée du Louvre avait attiré mon attention au sujet des colonnes 4, 5 et 6 dont le texte est écrit dans le désordre.

L'explication qui est donnée par Christophe Barbotin est que le papyrus aurait subit un accident puis aurait été rassemblé à la hâte, d'où le mélange du texte.

La lecture de l'article « Copie de texte à l'envers dans les tombes royales » de Florence Mauric-Barberio (Deir el-Médineh et la Vallée des Rois – édition Khéops) m'a donné l'idée de vérifier si la théorie du mélange des textes dans les tombes royales due à l'écriture rétrograde ne pouvait pas s'appliquer au mélange du texte du sarcophage de Ramses III.

Le modèle démontré par Florence Mauric-Barberio partait d'un texte en 9 colonnes écrit en un texte de 12 colonnes. De ce fait, la dernière colonne est intacte et le décalage n'apparait qu'à partir de l'avant dernière colonne.

Or dans le cas du sarcophage de Ramses III, le mélange du texte apparaît dès la dernière colonne. Ce qui m'a dans un premier temps laissé perplexe, jusqu'à ce que je comprenne que dans le cas présent, c'était l'inverse. Le texte d'origine devait avoir des colonnes plus courtes et être composé de plus de colonnes que celui du sarcophage de Ramses III.

J'ai donc pris l'hypothèse que le scribe graveur avait commencé à écrire la dernière colonne, puis ayant toujours de la place, a continué à écrire dans la même colonne sur le sarcophage, bien que le texte d'origine passe à la 5ème colonne. Lorsque lui même n'avait plus de place, il a changé de colonne et ainsi de suite.

En analysant les changements de texte et en remontant le texte de la droite vers la gauche, j'ai pu reconstituer les colonnes du papyrus d'origine qui a servi de modèle au scribe graveur pour écrire le texte sur le sarcophage. Texte qui, sur le papyrus d'origine, était bien écrit correctement, mais dans une écriture rétrograde.

On peut alors se rendre compte que le mélange du texte n'est pas dû au hasard, mais au fait que le scribe a recopié le texte en commençant par la fin comme l'explique Florence Mauric-Barberio pour les tombes royales.

Voici comment le scribe a procédé (voir figures 1 et 2) :

Le scribe a commencé par écrire la colonne 6 sur le sarcophage en recopiant la colonne 6 sur le papyrus d'origine que lui a remis le scribe (encre bleue).
Arrivé à la fin de la 6ème colonne du papyrus d'origine, il avait encore de la place pour écrire. Il est donc passé à la 5ème colonne du papyrus d'origine (encre bleue). C'est pour cette raison qu'à la fin de la 6ème colonne du sarcophage, on a le texte du début de la 5ème colonne du papyrus.

Lorsqu'il n'a plus eu de place pour écrire dans la 6ème colonne du sarcophage, il est passé à la 5ème colonne du sarcophage (encre rouge) tout en continuant à écrire le texte de la 5ème colonne du papyrus d'origine, et ainsi de suite en remontant de colonne en colonne de la droite vers la gauche.

A chaque fois qu'il y a un mélange dans le texte, ceci est dû soit à un changement de colonne dans le payrus d'origine soit à un changement de colonne sur le sarcophage.

C'est donc en procédant à un changement de colonne à chaque fois qu'une incohérence se présentait dans le texte du sarcophage que j'ai pu reconstituer les colonnes du papyrus d'origine.

Il est maintenant possible de lire le texte dans le bon sens, colonne par colonne, sur la
papyrus d'origine. La lecture se faisant de la gauche vers la droite donc dans le sens rétrograde (voir figure 2).

1 – pour se détourner d'Apophis
2 – par la magie d'Isis , « Magie
3 – de l'Ancien » est le nom de portail de ce district
4 – par lequel passe ce dieu. « Double vantail d'Osiris est le nom de
5 – ce district « Caverne mystérieuse » est le nom de l'heure (de)
6 – la nuit qui dirige ce grand dieu, qui dépèce le monstre, qui décapite l'Horrible-faciès.

Il est possible de faire la démonstration inverse et de retrouver le résultat obtenu sur le
sarcophage, à partir de ce papyrus d'origine, en suivant la méthode du scribe graveur.

Ceci montre que les erreurs dans ce texte ne sont pas dues au hasard, mais au fait que le
scribe graveur a commencé par la dernière colonne pour graver le texte en remontant de colonne en colonne sur le papyrus d'origine sans tenir compte des incohérences que cela pouvait provoquer.

Ceci rejoint donc ce qui a été montré par Florence Mauric-Barberio au sujet des tombes
royales.

Une hypothèse pour expliquer pourquoi le scribe graveur a procédé de cette façon :

Il semble qu'il ait gravé le texte dans le sens dans lequel celui-ci aurait dû être lu s'il n'avait pas été écrit dans une écriture rétrograde.

Tout laisse penser que le graveur connaissait le sens normal de lecture des hiéroglyphes, c'est à dire en allant vers eux, mais qu'il ne savait pas que dans le cas présent le texte était écrit en écriture rétrograde et qu'il devait donc être lu dans l'autre sens.

En effet, le sens d'écriture des hiéropglyphes laisse penser que le texte doit être lu de la
droite vers la gauche. Il a donc gravé le texte de la droite vers la gauche, alors que dans le cas présent et à cause de l'écriture rétrograde, le texte se lit dans l'autre sens. Cela étant la cause du mélange du texte.

   Ci-contre, le texte mélangé sur le sarcophage (figure 1).
   La traduction publiée par Christophe Barbotin est :

   4 - / par la magie d'Isis / magie / pour se détourner d'Apophis /

   5 - /cette / le nom de l'heure / sur lequel ...asse (sic) ce dieu / « double vantail d'Osiris » est le nom / « Ancien » est le nom de / portail de ce district / p... /

   6 - la nuit qui dirige ce grand dieu, qui dépèce le monstre, qui décapite l'Horrible-faciès / ce district / caverne mystérieuse.






































Ci-contre, le texte que j'ai
reconstitué (figure 2).
Je l'ai appelé : « Papyrus d'origine »

Encre bleue,
le texte de la colonne 6 sur le sarcophage

Encre rouge,
le texte de la colonne 5 sur le
sarcophage

Encre noire,
le texte de la colonne 4 sur le
sarcophage

1 – pour se détourner d'Apophis

2 – par la magie d'Isis , « Magie

3 – de l'Ancien » est le nom de portail de ce district

4 – par lequel passe ce dieu. « Double vantail d'Osiris est le nom
de

5 – ce district « Caverne mystérieuse » est le nom de l'heure (de)

6 – la nuit qui dirige ce grand dieu, qui dépèce le monstre, qui décapite l'Horrible-faciès.






















Figure 2


Cliquez sur le lien ci-dessous pour télécharger cet article au format PDF

Sarcophage de Ramses III la raison de la perturbation de l'ordre des signes. Reconstitution du papyrus ayant servi de modèle

Je précise que l'article ci-dessus résulte d'un travail personnel et n'engage que moi.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article