Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Djéhouty - Hiéroglyphes - Egypte

Traduction hiéroglyphes - Stèle miniature au nom d'Amenophis III - Amenhotep III

21 Juillet 2009 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Nouvel Empire

J'aime beaucoup cette petite stèle.
La taille de l'étiquette permet de se rendre compte de la taille de la stèle.




Photographies : Djéhouty
Musée du Louvre
E 3043

Les hiéroglyphes se lisent :
- de la gauche vers la droite pour la colonne de droite
- de la droite vers la gauche pour la colonne de gauche.

Translittération, prononciation, traduction

Colonne de droite

Méry Imen-Râ neb pet héqua wouaset
Aimé d'Amon-Rê maître du ciel, le souverain de Thèbes

Colonne de gauche


Netcher néfer neb Maât Râ dou ankhe
Le dieu parfait, Rê est le Maître de Maât, doué de vie


Imen-Râ
Amon-Rê

neb pet
Le Maître du ciel


héqua wouaset
Le souverain de Thèbes

Méry
Aimé de...

C'est un participe perfectif passif avec agent. L'agent étant le nom du dieu

Ce verbe devrait se trouver écrit en début de phrase. C'est pour cette raison qu'il est translittéré en début de phrase.
Méry ....

Cependant, pour faire honneur au dieu, son nom est écrit en premier. Le nom du dieu étant "Amon-Rê maître du ciel, le souverain de Thèbes" le verbe est écrit après le tout.

Aimé de X.
X étant le nom d'un dieu, il est écrit : X aimé

C'est ce que l'on appel une antéposition honorifique.

Source :
Cours d'égyptien hiéroglyphique - Pierre Grandet et Bernard Mathieu - page 508 chapitre 45


Netcher néfer
Le dieu parfait

()|
neb Maât Râ
Rê est le Maître de Maât

Là aussi, il y a des antépositions honorifiques

Si on lisait le texte dans l'ordre où il est écrit, on devrait traduire :
Rê, Tout Maât.

La difficulté vient de la corbeille "neb" (le dernier hiéroglyphe).

En effet, si la corbeille est placée devant un nom, cela veut dire "Maître". Si elle est placée après un nom, cela veut dire "tout".

Or dans le cas présent, elle est placée après, mais comme Rê et Maât sont des divinités, Rê et Maât sont placés devant la corbeille en raison de l'antéposition honorifique.
Donc on doit considérer pour la traduction que le corbeille est placée devant, donc doit être traduite "Maître" et non "tout".

Toutefois, cette règle n'est pas absolue comme me l'a signalé Paheqamen
"...un cas "pr nb" : cela peut signifier comme vous l'indiquez "tout domaine", cela peut signifier "le domaine du maître" avec un génitif direct...
... En fait, on ne peut être sûr que d'une chose : si nb est devant il ne peut pas signifier "tout", s'il est après c'est le sens qui détermine, avec une plus grande probabilité pour "tout"...".


Cela se complique un peu plus, du fait qu'il y ait deux divinités donc deux antépositions honorifiques.
C'est pour cette raison que l'on a l'impression de lire à l'envers.
La translittération est finalement écrite comme-ci on lisait du bas vers le haut, alors qu'on lit bien du haut vers le bas.

Ce n'est pas tout !

On pourrait penser d'après ce que je viens de dire que "nb Maât Rê" veut dire "La Maîtresse Maât est Rê" or ce n'est pas le cas.

C'est l'inverse ! C'est Rê qui est le Maître de Maât.

On peut s'en sortir en voyant qu'il y a bien écrit "Maître" au masculin et non "Maîtresse". Or Maât est une déesse.

Mais ce n'est malheureusement pas aussi simple comme me l'a indiqué Paheqamen
"...le t du féminin tombe très souvent avec les adjectifs et excessivement souvent avec nb. Aussi, l'argument sur l'accord n'est pas absolu..."

Il est donc bien écrit :
neb Maât Rê
Rê est le maître de Maât


Deux autres remarques intéressantes de Paheqamen
"...nb mAa.t ra, surtout dans la vision de Grandet / Mathieu que vous citez, ne peut être que "Râ est le seigneur de Maât". "Le seigneur de Maât est Râ" se dirait ra nb mAa.t..."

Suite à la remarque de Paheqamen,
je pense qu'on a ici une PPN (Proposition à prédicat nominal) ; Leçon 27 de Grandet / Mathieu

littéralement : Le Maître de Maât, c'est Rê
C'est à dire comme le dit Paheqamen : Rê est le Maître de Maât

"...on connaît un autre cas que N5-C10-V30 : N5-V30-C10. Je pense que l'aspect arrondi des deux signes N5 et V30 induisent beaucoup l'ordre utilisé dans le cas d'un cartouche vertical comme dans cette stèle...".
"...lorsqu'il est écrit N5-V30-C10, on voit nettement que nb passant avant mAa.t, il n'y a pas d'antéposition honorifique et que donc cela ne peut correspondre QUE à l'ordre de lecture nb mAa.t, reste à placer ra, avant ou après..."

Neb Maât Rê est le nom de Roi de Haute et Basse-Egypte
d'Amenophis III / Amenhotep III (18ème dynastie), le père d'Amenhotep IV / Akhenaton



Sources : Chronique de l'Egypte ancienne : Les pharaons, leur règne, leurs contemporains page 293

Merci à Paheqamen pour toutes les informations complémentaires et les corrections.


dou ankhe
Doué de vie

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article