Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Djéhouty - Hiéroglyphes - Egypte

Le signe de la lune : Traditionnel et inversé

1 Mars 2009 , Rédigé par Djéhouty Publié dans #Civilisation

Le hiéroglyphe du signe de la lune "Iâh" (lune) que l'on retrouve dans les nom de "Iâhmes" (né de la lune) et "Iâhhetep" (la lune est en paix) a été inversé entre la fin de la XVIIème dynastie et l'an 18 et l'an 22 du règne d'Ahmosis (1540 - 1515 av. J.-C).

Quelle est la signification de l'inversion de ce hiéroglyphe et pourquoi a t-il ensuite été réécrit dans le bon sens ?

Est-ce la volonté d'appartenance à un clan ?

Y a t-il un rapport avec le fait que la lune retournée pourrait représenter les cornes d'un taureau ?

Quel message a véhiculé cette inversion ?

La réécriture dans le bon sens du hiéroglyphe de la lune a t-elle un lien avec la prise de pouvoir effectif du pharaon Âhmosis ?

Âhmosis aurait été pharaon entre 0 et 8 ans. Il y a donc eu une régence par le Reine Iâhhetep.
La titulature d'Ahmosis a changé entre l'an 18 et l'an 22 de son règne et intègre le nom du taureau en même temps que le retournement du hiéroglyphe.
Le nom d'Horus "Grand par les métamorphoses" est remplacé par "Taureau dans Thèbes"
Cela pourrait-il correspondre à la prise de pouvoir effectif par Âhmosis ?

Ce détail outre le fait d'aider à la datation des documents représente une enigme passionnante.

La princesse Iâhhetep (Paris, musée du Louvre, N446 entre 1600 et 1550 Av. J.C) : Le hiéroglyphes est inversé

Traduction :

Iâhhetep, juste de voix

Bague de Iâhhetep (Paris, musée du Louvre, E 7725) : Le hiéroglyphe de la lune est dans le bon sens. La bague est donc postérieure à l'an 18 ou 22 du règne D'Âhmosis
Traduction : Iâhhetep



Elément de brassard d'archer au nom d'Âhmosis (Paris, musée du Louvre, or E7168).
Le hiéroglyphe de la lune est inversé. Il date donc d'avant l'an 18.

Traduction :
Fils de Ré Âhmosis

Sources : Ahmosis et le début de la XVIIIe dynastie
Photographies : Eric DESRENTES


Il m'est venu une idée concernant l'origine du retournement du hiéroglyphes de la lune.

Christophe Barbotin nous donne une explication concernant le retour à la normal du hiéroglyphe, mais sauf erreur de ma part, il n'indique rien sur le fait que le hiéroglyphe de la lune ai été inversé.

Il m'est venu une théorie à ce sujet

Le retournement du hiéroglyphe me ferait penser non pas aux cornes du taureau, mais plutôt au hiéroglyphe N41 qui représente le sexe de la femme,  ou bien aux cornes de la vache entourant le disque solaire qui sont les l'attributs de la déesse HATHOR.

En effet, Christophe Barbotin nous dit :
"... tout se passe comme si la lune représentait le lien constitutif de la famille au pouvoir à Thèbes, le symbole de son unité et de sa cohésion"
(p 41 du livre 
Ahmosis et le début de la XVIIIe dynastie)

Il nous dit ensuite :
" Au sein de ce qui ressemble à s'y méprendre à un clan, les femmes tenaient une place centrale comme si leur était impartie la fonction d'assurer unité et cohérence à l'ensemble. On tiendra pour excellent indice le fait qu'au sein de ce groupe, elles seules ont reçu un second nom qui permet de les identifier les unes par rapports aux autres:"
(p 42 du livre 
Ahmosis et le début de la XVIIIe dynastie)

Je suggère donc que ce clan de femme au pouvoir aurait cherché à lier l'aspect féminin au dieu de la lune en retournant le hiéroglyphe. Ceci afin de montrer que ce sont elles qui sont au pouvoir vis à vis du peuple, mais surtout vis à vis du dieu Iâh (dieu de la lune).

HATHOR, signifie "Le château d'HORUS". HORUS en tant que pharaon. C'est à dire que les cornes de la vache qui entourent le disque solaire, entourent le pharaon pour le protéger.

Dans la même idée, nous aurions les cornes de la vache entourant le dieu Lune. En quelque sorte, une représentation de la déesse HATHOR, mais pour la lune. Donc une protection féminine de la royauté.

A l'inverse, lorsque Âhmosis à pris effectivement le pouvoir en l'an 18, il a à nouveau retourné le hiéroglyphe dans sa configuration d'origine afin de supprimer cette représentation féminine du pouvoir, et dans le même temps rétablir l'aspect masculin part le changement de nom dans sa titulature en y figurant le taureau.

Ceci expliquerait que le retournement du hiéroglyphe de la lune dans le bon sens et la changement de titulature se soit passé au même moment.

Ce n'est qu'un théorie de ma part, mais qui n'est pas en contradiction avec les éléments connu à ce jour.

Alors pourquoi pas...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

DJEHOUTY 14/10/2012 15:13


Bonjour Rezy


Merci pour ces précisions très intéressantes

DJEHOUTY 14/10/2012 15:11


Bonjour Tifet,


Pour vivre des moments passionnants avec Iâhhetep, il faut lire le roman de Christian JAQC : La Reine liberté


http://hieroglyphes.over-blog.com/article-la-reine-liberte-tome-1-l-empire-des-tenebres-de-christian-jacq-50384044.html

Rezy 11/10/2012 17:24


Article très intéressant, problème bien posé. Puis-je y ajouter mon hypothèse personnelle : Ahhotep (seconde épouse d'Antef VII Noukheperré réfugié en Nubie, puis épouse de Seqenenré et mère du
roi Ahmose) était la fille du roi Hyksos Aâouserré Apophis et de la reine Teti-shéri (séparée de son époux après le viol de leur fille). Cette famille était donc asiatique ce qui explique les
cornes du hiéroglyphe de la Lune tournées vers le haut. Dans la tradition grecque, Ahhotep correspond à Io, prêtresse d'Héra à Argos (colonie phénicienne), changée en vache par Zeus et accouchant
du taureau Epaphos en Egypte (Kamose "né du taureau" fruit de l'inceste). Cette légende serait aussi à l'origine de la déesse Hathor (mère d'Horus) avec des cornes de vache.


Pour en savoir plus, voir sur mon site web http://www.antiqua91.fr

Eric DESRENTES 06/03/2009 18:26

J'ai rajouté à la fin de l'article une théorie sur l'origine du retournement du hiéroglyphe de la lune.Merci de me dire ce que vous en pensez.

Eric DESRENTES 05/03/2009 20:48

Bonsoir Richard,Merci pour ces compléments d'informations.Concernant le retournement du hiéroglyphe de la lune, Christophe Barbotin y voit une relation avec le taureau."La graphie ancienne du signe de la lune évoquant l'image d'une paire de cornes, tout se passe comme si la nécessité, nouvelle, d'associer l'image du taureau au roi d'Egypte passait d'une simple allusion visuelle à une mention explicite dans le premier nom de la titulature"(page 69 du livre Ahmosis et le début de la XVIIIe dynastie)Cette phrase faisant allusion au paragraphe précédent où il est  indiqué que le nom d'Horus "Grand par les métamorphoses" est remplacé par "Taureau dans Thèbes" dans la titulature d'Âhmosis à la même époque que celle où le hiéroglyphe est à nouveau écrit dans le bon sens."La concomitance des deux phénomènes est établie par la stèle d'Abydos"(page 69 du livre Ahmosis et le début de la XVIIIe dynastie)Cette stèle est la Stèle d'Âhmosis à sa grand-mère TétichériStèle en deux fragmentsCalcaire.H.226 : La. 106 ; Ep.22Musée du Caire, CG 34 002(page 226-227 du livre Ahmosis et le début de la XVIIIe dynastie)Bonne soiréeEric